Relogement dans le cadre du programme RHP à Constantine : Des citoyens ferment le boulevard Belouizdad | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Relogement dans le cadre du programme RHP à Constantine : Des citoyens ferment le boulevard Belouizdad

12 septembre 2019 à 9 h 00 min

Des dizaines d’habitants, hommes et femmes, de la ville de Constantine, ont fermé, durant la matinée d’hier, le boulevard Belouizdad (ex-Saint-Jean), au niveau du siège de la daïra.

Il s’agit des familles recensées depuis 2011 dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire (RHP) dans les différents quartiers de la vieille-ville, à l’instar d’El Casbah, Rahbet Essouf, R’cif, Souika, la rue Larbi Ben M’hidi (Trik Jdida) et la rue Kitouni Abdelmalek (ex-rue de Bienfait).

Se disant victimes de l’arbitraire des autorités locales, les protestataires se sont regroupés le matin devant le siège de la daïra, avant de fermer un axe névralgique pour la circulation routière, qui est le boulevard susmentionné. En colère, ils réclament «ce qui leur revient de droit», soit un logement. «Après le recensement des demandeurs en 2011, les autorités locales de l’époque ont signé un contrat de programme avec les comités de quartier, qui connaissent les familles nécessiteuses.

Donc, ces derniers ont établi des listes des cas urgents et ont remis une copie à la daïra», nous a déclaré Abdelghani, rencontré sur les lieux. Et de poursuivre que ladite liste n’a jamais été respectée par les walis et les chefs de daïra qui se sont succédé à la tête de la wilaya. Les responsables locaux n’ont pas, affirment les manifestants, relogé la totalité des familles qui se trouvent dans le besoin.

Mais la goutte qui a fait déborder le vase, selon leurs propos, «est le comportement méprisant du chef de daïra exprimé à leur égard, voire les attributions illégales effectuées au profit des gens installés récemment dans la wilaya de Constantine». «Au moment où nous attendons une commission d’enquête pour le début du mois en cours, comme l’a promis le wali de Constantine, le chef de daïra nous a demandé de tout reprendre à zéro ! D’où sort cette nouvelle décision inattendue de tout refaire ? Ces responsables veulent-ils écarter les habitants de la vieille ville des prochaines opérations ?», s’interroge un membre de l’un des comités de quartier, qui a requis l’anonymat.

Les protestataires demandent une opération de relogement urgentepour les habitants de la vieille ville. Car, fulminent-ils, l’état des maisons se dégrade chaque jour davantage, particulièrement après les dernières pluies qui se sont abattues sur la wilaya. Au moment où nous mettons sous presse, les manifestants étaient toujours devant le siège de la daïra.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!