Mission médicale de l’association Echiffa à Constantine : Limiter les transferts de malades à l’étranger | El Watan
toggle menu
mardi, 17 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan17092019




  • Pub Alliance Assurance

Mission médicale de l’association Echiffa à Constantine : Limiter les transferts de malades à l’étranger

11 juillet 2019 à 8 h 40 min

Depuis sa création en novembre 2018, l’association caritative humanitaire franco-algérienne, Echiffa, qui réunit des médecins spécialistes algériens et français, a peu chômé.

Celle-ci a, en effet, effectué, en dépit de sa toute récente création, nombre d’interventions chirurgicales compliquées à Constantine, permettant ainsi d’éviter le transfert de plusieurs malades à l’étranger.

Dirigée par le Pr Samir Benmakhlouf, gastro-entérologue et hépatologue, la dernière mission de l’association Echiffa à Constantine a eu lieu entre le 8 et le 14 juin, nous apprend Yassine Boudjaâda, son représentant en Algérie. La délégation était composée de six membres : un virologue, un gastro-entérologue, un chirurgien en pied diabétique, deux infirmières et un professeur pédiatre. La même source indique que la mission est intervenue durant son séjour dans plusieurs établissements hospitaliers, notamment dans ceux de la cité El Bir, El Khroub et Didouche Mourad.

L’équipe médicale a eu à intervenir également au niveau de l’hôpital pédiatrique d’El Mansourah, où elle a effectué pas moins de huit opérations chirurgicales sur des enfants hospitalisés au sein de cette structure. Notre interlocuteur précise également que l’association, établie à Lyon, en France, a dépêché aux mois de février et mars de l’année en cours des spécialistes (médecins et paramédicaux) afin de réaliser des actes médicaux en ORL et en rhumatologie.

On citera des interventions en ORL, comme l’implant cochléaire, en plus de l’installation d’un appareil laser pour chirurgie en ORL au CHU Benbadis. «Le travail de la mission amicale franco-algérienne de médecine ne s’est pas limitée à des interventions chirurgicales, mais s’est étendue à la prospection au niveau des services hospitaliers de la wilaya afin de recenser les besoins en matière de santé», a ajouté M. Boudjaâda. Ce dernier citera l’exemple de l’addictologie en psychiatrie et de la toxicomanie, un problème de santé publique dont la prise en charge médicale peut faire l’objet de transferts d’expériences et autres formations pour les personnels spécialisés algériens.

Le représentant de l’association Echiffa évoquera également, parmi les traitements nouveaux utilisés au cours du dernier séjour de la délégation en Algérie, l’usage d’une pompe se fixant au pied diabétique pour absorber les sécrétions et éviter les amputations. Notre interlocuteur nous fera part en outre de la programmation d’une nouvelle mission médicale qui devrait avoir lieu à la mi-octobre prochain. Cette mission sera composée d’une quinzaine de spécialistes en chirurgie réparatrice, en radiologie interventionnelle, en ORL, en rhumatologie et en ophtalmologie.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!