Localité de Djebli Ahmed à Hamma Bouziane (Constantine) : Pénurie d’eau potable et moyens de transport insuffisants | El Watan
toggle menu
lundi, 26 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190826



  • Pub Alliance Assurance


Localité de Djebli Ahmed à Hamma Bouziane (Constantine) : Pénurie d’eau potable et moyens de transport insuffisants

08 juillet 2019 à 8 h 30 min

Situé à moins de 2 km à vol d’oiseau de Hamma Bouziane et abritant environ 200 familles, le petit bourg de Djebli Ahmed est sorti une nouvelle fois de l’anonymat à la fin de la semaine passée, lorsque les habitants de ce lieu perdu ont fermé pour la énième fois la RN27 à hauteur du lieudit «El Kantouli», en signe de protestation contre les perturbations persistantes dans l’alimentation en eau potable que connaît leur quartier.

Les résidents, qui disent avoir été contraints d’user de moyens extrêmes, à savoir fermer la RN27 à la circulation à plusieurs reprises pour se faire entendre, déplorent que le problème crucial de l’alimentation en eau potable, qui a toujours hanté leur quotidien, principalement en été, n’ait toujours pas été résolu, en dépit des promesses des autorités locales d’un règlement définitif du problème.

Un habitant nous dira à ce propos : «Voilà près d’une semaine que nous n’avons pas reçu une seule goutte d’eau. Nous sommes à bout. Chaque été c’est la même rengaine. L’alimentation en eau est rationnée dans notre quartier ou carrément suspendue durant des jours sans le moindre préavis.» Soulignons que ces coupures d’eau ne concernent pas uniquement la localité de Djebli Ahmed.

Des perturbations dans l’alimentation en eau, dont nous avons fait écho d’ailleurs dans une précédente édition, sont en effet signalées dans différents quartiers et communes de la wilaya. Des coupures dues, selon les services de la Seaco, à des travaux d’entretien en cours sur la station de pompage 2 de Hamma Bouziane, ainsi qu’à l’insuffisance d’eau dans les réservoirs. Cela dit, à Djebli Ahmed, ce n’est pas uniquement l’eau qui ne coule pas dans les robinets, c’est aussi une situation géographique qui fait que le quartier, où tout manque, est excentré par rapport au chef-lieu de wilaya et Hamma Bouziane. Le transport est ainsi un véritable casse-tête.

Le déplacement vers Hamma Bouziane ou Constantine est vécu quotidiennement comme un calvaire. «En l’absence de moyens légaux de transport individuel ou collectif, les fraudeurs exercent en maître des lieux, en assurant des navettes à leur guise et à des tarifs impossibles à discuter», soutiennent les habitants. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!