Maintenance et rénovation du téléphérique de Constantine : Les travaux à l’arrêt depuis des mois | El Watan
toggle menu
mercredi, 11 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191211

  • Massage Tunisie


Maintenance et rénovation du téléphérique de Constantine : Les travaux à l’arrêt depuis des mois

13 novembre 2019 à 9 h 00 min

Depuis sa fermeture en avril 2018 pour des travaux de maintenance et de rénovation, le téléphérique de Constantine se trouve toujours à l’arrêt.

Cet état d’abandon suscite beaucoup d’interrogations, et surtout des suspicions. Car, il est nécessaire de rappeler que ce moyen de transport à câbles a été fermé pour une durée de 16 mois afin d’achever lesdits travaux. Il devait donc, selon les affirmations de tous les responsables concernés, être livré en juin de l’année en cours.

Cette date n’a pas été respectée. Pis encore, les travaux ont connu un retard de six mois de plus. Une lenteur qui a beaucoup pénalisé le citoyen. Mais en réalité ce qui alimente les soupçons des citoyens, est la rétention de l’information sur la véritable cause de ce retard ; de surcroît que les travaux de reconstruction et de confortement des infrastructures (les stations) sont pratiquement achevés.

Qu’y a-t-il exactement ? Lors de la dernière session de l’APW de Constantine, le wali Abdessamie Saïdoun avait affirmé l’existence de problèmes purement techniques. Ces derniers ont entravé l’avancement rapide du projet. Quel genre de problèmes? Un glissement a été signalé sur les lieux ? «Il m’a fallu saisir officiellement le ministre des Transports pour lui faire part des problèmes.

Ce dernier a adressé une mise en demeure à l’Entreprise du Métro d’Alger (EMA) afin de relancer les travaux», avait-il déclaré lors du conclave tenu, le 9 octobre écoulé. Ce, sans qu’il avance les moindres détails sur les contraintes soulevées dans les stations. Le problème semble plus compliqué, du fait qu’aucun responsable n’a voulu fournir la moindre information.

Ballotés d’un service à un autre et dans le but d’avoir une version officielle, nous avons contacté les services de l’entreprise de transport algérien par câble (ETAC) chargée de l’exploitation du téléphérique. Ils nous ont, à leur tour, orientés vers l’entreprise métro d’Alger (EMA), qui est chargée des travaux.

Hélas ! Nous n’avons trouvé aucun interlocuteur. En nous rendant sur les lieux, hier, nous avons appris des sources du chantier, que les travaux sont à l’arrêt depuis plus de trois mois et n’ont pas été repris comme avait indiqué le chef de l’exécutif. Quid de l’intervention du ministère des Travaux publics et des Transports ?

Ou bien, il est question d’un problème avec le fournisseur français des équipements, vu l’avancement du reste des travaux? Rappelons que le directeur général adjoint de l’ETAC Larbi Boumedienne avait affirmé à El Watan qu’il était question du remplacement total du matériel et du système mécanique.

S’étalant un peu plus, il avait annoncé que le matériel utilisé sera importé de France, tels les balanciers, les galets et les télécabines, et ce sera un nouveau modèle moderne.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!