Programme de 304 unités LSP à Constantine : Les souscripteurs réclament une commission d’enquête | El Watan
toggle menu
dimanche, 05 avril, 2020
  • thumbnail of elwatan05042020



Programme de 304 unités LSP à Constantine : Les souscripteurs réclament une commission d’enquête

26 février 2020 à 9 h 00 min

Les souscripteurs au programme de 304 logements de l’ancienne formule LSP (Logement social participatif) avec le promoteur Naceri ont observé, avant-hier, un mouvement de protestation devant le cabinet du wali.

L’objectif est de faire part au nouveau wali des multiples dépassements commis à leur égard par le promoteur Naceri Salim. Ils ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : «13 ans d’attente Barakat», «Qui juge et qui contrôle le promoteur Naceri ?» et «Non à la corruption…oui aux jugements.»

Les protestataires ont exprimé leurs ras-le-bol et affirment qu’ils ne voient plus le bout du tunnel. Selon leurs dires, ils se sont inscrits à ce programme en 2007. «Durant des années, le promoteur a exercé contre nous toutes formes de menaces et de pressions pour nous obliger à payer la totalité du montant cash», ajoutent-ils.

«Effectivement en 2008 plusieurs souscripteurs ont payé 300 millions de centimes de peur d’être exclus de la liste des bénéficiaires. Ce qui n’est pas réglementaire. Malheureusement après avoir déboursé toute la somme exigée par le promoteur, ce dernier ne nous a accordé le document de vente sur plan (VSP) qu’en 2015», a déclaré Samir N., un des protestataires.

«Pis encore, il nous a obligés par le biais d’un huissier de justice de débourser encore une fois 20 millions de centimes pour les droits d’inscription ! Ce qui est complètement absurde», poursuit-il.

Notre interlocuteur nous a affirmé qu’ils ont saisi les autorités locales à maintes reprises, mais leurs requêtes n’ont pas connu de suite. En plus de tous ces dépassements, les protestataires avouent que les services de la commune d’Ain S’mara avaient refusé d’octroyer le certificat de conformité à ce promoteur, en émettant un ensemble de réserves.

Ils citent l’aménagement du rez-de-chaussée, l’achèvement des plafonds de l’étage des services, la fermeture des locaux réalisés dans la façade principale des immeubles et l’achèvement des travaux d’aménagement extérieur de la façade inférieure.

«Hélas ! Naceri a refusé de se soumettre à la réglementation et de lever ces réserves, car il sera obligé de nous rembourser tout l’argent qu’il nous a fait payer une fois le certificat de conformité sera signé», a souligné Samir, qui a exigé le déplacement d’une inspection ministérielle à Constantine et l’ouverture d’une enquête sur les différents dépassements signalés dans les programmes LSP.

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!