Marché informel de la route de Massinissa à Constantine : Les autorités appelées à mettre fin à l’anarchie | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Marché informel de la route de Massinissa à Constantine : Les autorités appelées à mettre fin à l’anarchie

03 août 2020 à 9 h 50 min

Cela avait commencé il y quatre mois par quelques vendeurs ambulants de fruits et légumes, autorisés par les pouvoirs publics en période de confinement pour approvisionner la population.

Cette dernière trouvait une aubaine en cette crise sanitaire, surtout que les prix pratiqués défiaient toute concurrence. Mais au fil des jours, des dizaines d’autres vendeurs sont venus s’installer sur le bord de la route de Massinissa au niveau du rond-point qui relie ce tronçon à la nouvelle route réalisée pour ouvrir un second accès vers Ali Mendjeli. Interdits pendant quelques jours, juste après les décisions du déconfinement entamé le 7 juin dernier, ces vendeurs informels sont revenus à la charge avec une plus grande intensité pour former un véritable marché anarchique sur la chaussée.

De quoi causer des désagréments au quotidien pour les usagers de la route. «Je ne comprends pas pourquoi les autorités tolèrent cette anarchie ; c’est devenu infernal avec des embouteillages durant la journée et des stationnements au rond-point et sur la route ; il faut prendre des mesures urgentes pour mettre fin à cette situation insupportable», proteste un automobiliste. Chaque jour, les Constantinois qui passent par ces lieux assistent impuissants à un décor qui dépasse l’entendement.

Des étals de fortune, des parasols et des tas de marchandises sont placés sur la chaussée, alors que d’autres commerçants ont poussé l’audace jusqu’à envahir la moitié de la route avec leurs camions et camionnettes. Les clients ne s’empêchent pas d’ajouter leur touche en stationnant anarchiquement sur de longues files, ce qui crée un véritable capharnaüm, notamment en fin de journée.

Le site reçoit tous les déchets dont les vendeurs se débarrassent su place laissant derrière eux une grande décharge. «Cela est devenu insupportable, surtout que ce passage est très fréquenté par les automobilistes habitant Ali Mendjeli. Les autorités doivent agir avec fermeté pour libérer la route de ce marché informel qui s’est installé dans la durée», conclut un habitant de la cité Belhadj.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!