Le personnel de l’hôpital Ahmed Aroua de Zighoud Youcef se plaint de l’insécurité | El Watan
toggle menu
vendredi, 06 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan05122019



  • Massage Tunisie

Le personnel de l’hôpital Ahmed Aroua de Zighoud Youcef se plaint de l’insécurité

09 septembre 2019 à 8 h 52 min

Des dizaines de travailleurs de l’hôpital Ahmed Aroua, dans la commune de Zighoud Youcef, wilaya de Constantine, ont observé hier matin un mouvement de protestation pour dénoncer l’insécurité qui menace quotidiennement l’ensemble du staff.

Médecins, paramédicaux et administrateurs, ils se sont tous regroupés, dès la matinée, à l’intérieur de l’établissement pour faire entendre leur voix auprès des autorités locales, et surtout de leur tutelle.

En colère, les protestataires affirment qu’ils font régulièrement l’objet de toutes les formes d’agressions, qu’elles soient physiques ou verbales, et ce, au vu et au su des responsables. Ce mouvement, selon leurs dires, a été décidé après la réunion qu’a tenue la coordination des sections syndicales de l’hôpital en question, concluant que la situation «devient inadmissible», voire «catastrophique». «Dans son communiqué rendu public avant le jour de la protesta, la coordination a rappelé toutes les agressions signalées contre les travailleurs… et a établi une plateforme de revendications afin de préserver la dignité et la vie des travailleurs, agressés par les parents des malades», a déclaré l’un des employés, qui a requis l’anonymat. Parmi les revendications des travailleurs transmises par ladite coordination, notons : «La réparation des caméras de surveillance, qui sont en panne depuis un bon moment.

Le renforcement du système sécuritaire, commençant par la multiplication des caméras et des agents de sécurité au sein de l’infrastructure, à condition qu’ils soient bien formés dans ce domaine, afin qu’ils se protègent et qu’ils puissent protéger les employés en permanence. Et pour conclure, l’installation d’un poste de police à l’intérieur de l’établissement dans les plus brefs délais.» Notons que ce sit-in est le troisième dans son genre organisé au bout de deux semaines, après celui tenu par les travailleurs du CHU Benbadis et celui de Mohamed Boudiaf, à El Khroub, à cause des agressions signalées à l’encontre du staff médical en permanence.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!