Sit-in de protestation au CHU de Constantine : Des travailleurs dénoncent la mauvaise gestion de l’établissement | El Watan
toggle menu
samedi, 08 août, 2020
  • thumbnail of elwatan08082020




Sit-in de protestation au CHU de Constantine : Des travailleurs dénoncent la mauvaise gestion de l’établissement

18 juillet 2020 à 9 h 35 min

Les travailleurs du CHU Dr Benbadis ont organisé, jeudi matin, un sit-in suivi d’une marche à l’intérieur du même établissement. Cette protestation organisée sous l’égide des organisations syndicales SAP, Snapap et UGTA des paramédicaux, des corps communs et des ouvriers professionnels vise à dénoncer les conditions déplorables de travail et surtout la mauvaise gestion de la structure.

Regroupés devant le service du scanner, ils ont brandi des pancartes, sur lesquelles on pouvait lire entre autres : «La mauvaise gestion a conduit le CHU de Constantine à un état déplorable», «Les travailleurs du CHU en danger».

Yacine Hamri, secrétaire général UGTA des paramédicaux, a fait savoir que l’intersyndicale avait adressé à la direction quatre communiqués, avec une plateforme de revendications, restée sans suite, selon ses propos.

Il est ainsi question de la gratuité des tests PCR pour le personnel de l’hôpital, l’annulation des sanctions abusives, le droit aux congés exceptionnels, la libération des femmes enceintes et les mères d’enfants de moins de 14 ans, le droit au transport pour tout le personnel, l’annulation des mises en demeure établie à l’encontre des travailleurs, la libération des malades chroniques qui assurent toujours le service, la réservation d’un lieu de confinement pour les travailleurs affectés au niveau des services Covid.

Selon les manifestants, la goutte qui a fait déborder le vase est le non-versement des salaires et des primes Covid, estimées entre 10 000 et 40 000 DA selon le statut de l’employé. Les salaires devraient être versés le 5 de chaque mois. Les représentants syndicaux affirment que le taux du personnel contaminé au CHU dépasse les 10%. Ils ont même avancé un nombre de plus de 150 travailleurs déclarés positifs.

D’ailleurs, Abdelkader Smair, secrétaire général des ouvriers professionnels a proposé la mise en place d’un système de rotation du personnel mobilisé dans les unités Covid. «Aujourd’hui, le confinement a été annulé au profit du personnel mobilisé pour la prise en charge des malades positifs. Ces travailleurs sont souvent orientés vers un autre service après une journée de repos ! Si l’administration ne change pas de stratégie, tout l’hôpital sera contaminé», alertent nos interlocuteurs.

Pour sa part, la direction de l’hôpital, par la voix de son chargé de communication, n’a pas nié le retard dans le versement des salaires et primes. «Le directeur a fait son travail correctement, il a envoyé le 24 juin tous les documents au receveur financier. Mais ce dernier n’a pas accusé les documents, car l’état matrice manquait dans le dossier envoyé.

Il y C’est la cause de ce retard», indique Aziz Kabouche. Et lui d’affirmer la tenue de plusieurs réunions entre la direction et le partenaire social. «Il ne faut pas oublier que cette pandémie a impacté le monde entier.
Et le manque de moyens est inévitable. Mais, je rassure que le CHU est doté en termes d’équipements.

Nous demandons aussi à ces travailleurs, qui ont déployé d’énormes efforts, de nous aider pour gérer cette crise», a-t-il conclu.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!