Des scènes à haut risque devant des bureaux de poste | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 août, 2020
  • thumbnail of elwatan06082020




OBLIGATION DU PORT DU MASQUE À CONSTANTINE

Des scènes à haut risque devant des bureaux de poste

16 mai 2020 à 9 h 10 min

L’obligation de porter le masque dans les magasins et les marchés couverts de la wilaya de Constantine, mais aussi dans les administrations publiques n’a pas eu que des effets positifs.

Des scènes «ahurissantes» qui se sont déroulées ces derniers jours devant un bureau de poste de la nouvelle ville Ali Mendjeli ne cesse d’alimenter les débats dans cette mégacité qui enregistre un nombre croissant de cas confirmés atteints du coronavirus. «La scène dont j’ai été témoin, cette semaine, est étonnante ; des clients faisant la chaine devant un bureau de poste, et ne disposant pas de bavettes pour pouvoir y accéder, n’ont pas hésité à demander à un citoyen en train de quitter les lieux de leur donner la sienne et ce dernier s’est exécuté sans réfléchir ; ainsi une bavette est passée par trois ou quatre personnes avec une facilité étonnante, sans même que ces derniers ne
pensent au risque auquel il s’exposent», nous révèle un témoin de la scène.

Ce n’est pas uniquement à Ali Mendjeli que ce genre de contacts est devenu monnaie courante. Des agents dans un bureau de poste d’une banlieue de la commune d’El Khroub nous ont rapporté ce qu’ils considèrent comme une véritable action de contamination collective quand des clients acceptent de porter une «bavette collective» qui passe par plusieurs mains et visages. «Nous interpellons les pouvoirs publics pour agir car cette scène s’est déroulée devant des agents de la police affectés à ce bureau pour faire respecter le port obligatoire de la bavette à l’intérieur, mais ils sont restés impuissants face à cette attitude», commentent des citoyens.

«Si le fait peut s’expliquer par l’indisponibilité des bavettes dans les pharmacies et surtout leur prix, pourquoi les autorités de la wilaya ne procèdent-ils pas à une distribution gracieuse des bavettes au niveau de ces administrations, comme ils le font un peu partout dans les marchés et les grands centres commerciaux, afin de sensibiliser la population à éviter de s’exposer au risque de contamination en acceptant de mettre une bavette déjà portée par d’autres personne même pour quelques minutes», conseille un fonctionnaire.

L’alerte est donc donnée, avant que le phénomène ne prenne de l’ampleur et devienne «contagieux» dans d’autres administrations et lieux publics.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!