Rentrée scolaire aux lycée et collèges à Constantine : Des défaillances signalées | El Watan
toggle menu
samedi, 02 juillet, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Rentrée scolaire aux lycée et collèges à Constantine : Des défaillances signalées

07 novembre 2020 à 10 h 01 min

La rentrée scolaire pour les lycées et les collèges à Constantine a été marquée par de nombreux couacs. Manque de désinfection, grève dans deux lycées, non-respect des normes de distanciation et autres défaillances ont été relevés.

La situation est difficile à maîtriser, en particulier dans les communes rurales, notamment Aïn Abid et Benbadis. «Le lycée Abane Ramdane à Aïn Abid souffre de plusieurs défaillances qui ont été communiquées auparavant aux autorités concernées. Mais, jusqu’à ce jour, rien n’a changé.

Il y a également un important problème de désinfection des établissements scolaires. Pareil pour le lycée Moufdi Zakaria à Benbadis. Le personnel de ces deux établissements est en grève, jusqu’à ce que la situation soit réglée», nous a déclaré Rabah Boudjahcha, coordinateur de wilaya du Cnapest.

Des parents ont soulevé le problème de la surcharge. Ils ont affirmé que le nombre d’élèves atteint les 20 dans certaines classes, où les normes de distanciation deviennent difficiles à respecter. Il est nécessaire de noter que le nombre d’élèves dans ces deux paliers est estimé à 43 900 lycéens et 83 400 collégiens, selon Mohamed Bouhali directeur de l’éducation de Constantine. Pour sa part, la situation pour cette rentrée est maîtrisable, par rapport au premier palier. «Certes, nous avons eu un léger manque dans le personnel de nettoiement.

Mais nous avons pu gérer la situation. Pour ce qui est du nombre d’élèves dans les classes, nous ne pouvons pas parler de surcharge du fait que nous avons établi un programme de groupes. Dans une seule classe, il y a un maximum de 23 élèves qui viennent pour une demi-journée», a-t-il rassuré.

Et de souligner que les enseignants ont été instruits d’utiliser le détecteur de chaleur, si un cas positif à la Covid-19 est soupçonné. Interrogé sur les trois cas suspects de coronavirus signalés dans deux écoles primaires, M. Bouhali affirme qu’aucune école n’a été fermée. «Nous avons signalé une enseignante, qui est maintenant confinée chez elle et deux autres employés. Mais il n’y a pas eu de contamination», a-t-il déclaré.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!