Campagne moisson-battage à Constantine : La wilaya a réussi à sauver sa saison | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Campagne moisson-battage à Constantine : La wilaya a réussi à sauver sa saison

09 septembre 2019 à 8 h 54 min

En dépit des perturbations signalées dans la répartition de la pluviométrie et des sinistres ayant touché Constantine cette année, la campagne moisson-battage pour la saison 2018-2019 a été très satisfaisante.

Ce qui a été communiqué, hier matin, lors d’une conférence de presse animée au niveau de la direction des services agricoles de la wilaya (DSA), par le premier responsable du secteur, Yacine Ghediri, et le président de la Chambre de l’agriculture, Mohamed Benlabdjaoui. «Nous avons enregistré des précipitations de 660 mm entre septembre et juin de la saison agricole (…) Mais en dépit de cette perturbation, la superficie emblavée en céréales a dépassé les 90 000 ha, sur un total de 120 000 ha», a déclaré le DSA en commençant sa présentation du bilan de la campagne, en soulignant que la wilaya a dépassé les objectifs tracés et en comparaison avec les années écoulées.

Parlant toujours de la filière céréales, le conférencier déclare que la collecte a dépassé les 2 millions de quintaux engrangés dans les silos.

Cela, ajoute-t-il, en dépit des terrains endommagés par les sinistres et la grêle qui s’est abattue sur la wilaya en mai dernier. En traduisant ses propos en chiffres, il affirme que 1 830 ha emblavés en céréales ont été endommagés durant la saison, dont 600 ha ont été complètement ravagés par les flammes, et le reste abîmé par la grêle.

Ces facteurs ont impacté négativement la production, en particulier la filière légumineuse estimé à 94 000 q. «Nous avons quand-même enregistré un saut qualitatif en matière de superficie emblavée céréales, légumineuses et fourrages. Constantine s’impose comme un pôle de culture fourragère et nous sommes en train d’exporter notre produit vers les autres wilayas, à l’instar de Tizi Ouzou», a rassuré M.Ghediri.

Et de poursuivre : «Nous avons aussi alimenté en fourrages les wilayas connues par leur production laitière, à titre d’exemple, Bouira. Le rendement de cette filière n’a nullement été impacté par les sinistres et la pluviométrie.» Il a également avancé que le rendement moyen -estimé à 57 q/ha- est très encourageant. Ce saut satisfaisant et qualitatif est dû, explique-t-il, au respect de l’itinéraire technique adopté par les agriculteurs, en commençant par la préparation du sol, jusqu’à la campagne moissons-battage.

Pour ce qui est du déclin de la production, il a mis en exergue l’apparition importante des maladies fongiques, dont les services concernés, selon ses propos, ont réussi à traiter 63 % de la superficie.

«Un chiffre record», en comparaison avec les années écoulées, car Constantine n’a jamais dépassé le taux de 24 % des superficies traitées contre lesdites maladies.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!