Aménagement et amélioration urbaine à El Gammas (Constantine) : «Où sont passés les 75 milliards de centimes ?» | El Watan
toggle menu
vendredi, 22 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191121


  • Massage Tunisie

Aménagement et amélioration urbaine à El Gammas (Constantine) : «Où sont passés les 75 milliards de centimes ?»

20 octobre 2019 à 9 h 12 min

Ici, c’est un autre monde dont on se souvient que lors des élections». C’est ainsi que les habitants d’El Gammas ont qualifié l’une des plus grandes localités limitrophes de la commune de Constantine. Située à environ 5 km de la ville, El Gammas abrite plus de 40 000 habitants et 2300 chalets, sans compter les bâtiments.

Les autorités locales ont lancé, durant des années, plusieurs projets pour améliorer le cadre de vie au sein de cet immense quartier populaire. Mais sur place, ladite amélioration demeure minime voire invisible dans certains lieux. Des projets de réalisation sont abandonnés à leur début, notamment les travaux des accès entre les chalets, l’assainissement et la sécurisation des lieux contre les inondations.

Les familles sont exposées à tous les risques, particulièrement celles habitants les zones glissantes et inondables. «Chaque hiver nous prions Dieu pour que nous ne soyons pas emportés par les eaux des intempéries. Nous frôlons la mort chaque instant ici», a déclaré un père de famille habitant au bas d’une pente, qui mène vers le chemin ferroviaire. A quelques pas de ce chemin, les riverains nous ont montré un affaissement du sol. Cela est dû, selon leurs dires, aux eaux répandues sous le terrain, faute de conduites d’évacuation des eaux pluviales. Les citoyens interrogés par El Watan ont affirmé que lors des orages, les écoles ferment leurs portent. Il devient impossible de circuler ou de laisser des enfants dehors. «Les quelques avaloirs et conduites d’évacuation existants sont obturés».

Ouverture de 23 accès

«El Gammas a bénéficié d’une enveloppe de 75 milliards de centimes. 45 milliards ont été consacrés à l’ouverture de 23 accès entre les chalets et l’assainissement du quartier. Pour l’éclairage public, l’on a octroyé 7,8 milliards de centimes. Vous êtes au sein d’El Gammas, où est l’assainissement ? Où est l’éclairage public ? Où sont donc ces accès ?», a fait remarquer Smail Boukelia, président de l’association du quartier. Et de poursuivre que cet état des lieux n’a pas avancé depuis 2013.

Depuis «l’engagement de l’argent», ajoute notre interlocuteur, les entreprises chargées des accès n’ont réalisé que cinq passages entre les maisons. «Il y a une année, nous nous sommes réunis ici avec la Direction d’urbanisme, architecture et construction (DUAC), les secrétaires généraux de la daïra et de la commune pour relancer les travaux. Nous avons expliqué qu’il est prévu de réaliser 23 et non pas seulement 5 passages. Après une longue discussion nous sommes mis d’ accord pour réaliser 10 autres accès. Or, les conclusions de notre réunion n’ont jamais été concrétisées sur terrain», a rappelé M. Boukelia. Et de souligner que certaines familles ont improvisé des issues pour accéder à leurs maisons.

La situation au sein de cette localité devient alarmante, vu que l’état des lieux se dégrade du jour en jour. Un Important mouvement du sol a été également signalé dans plusieurs endroits, soulèvent les habitants. Il y’avait même des accès au niveau de la cité 800 qui se sont complètement affaissés. Chose que nous avons constaté de visu. Selon Youcef Nafir, membre de la Société Civile, les conduites principales de Gaz et d’eau alimentant El Gammas passent au-dessous de ce passage, connu sous le nom de «Roude du 800». «Les pompiers se sont déplacés et ont établi un PV sur le danger de ce passage, nous avons saisi les autorités locales à leur tête le wali et le maire de Constantine Nadjib Arab. Mais il n y a aucune suite», fulminent à l’unanimité nos interlocuteurs.

Une enquête est exigée

Youcef Nafir n’a pas manqué d’exprimer sa colère envers les directions de wilaya, qu’il a qualifié de complices dans une dilapidation des deniers publics à grande échelle. «Nous avons saisi la totalité des directions intervenant à El Gammas, dont la DUAC. Les services de cette dernière nous ont affirmé que les projets sont clôturés ! Pourtant les travaux sont à moitié achevés !», a-t-il martelé devant un accès abandonné. Notre interlocuteur, avec l’accord des habitants sur place, demande l’ouverture d’une enquête sur l’argent mobilisé pour les travaux. Ils appellent la justice à prendre ce dossier en charge et dévoiler les tergiversations des autorités locales.

Afin d’avoir la deuxième version des faits, nous avons saisi les services de la DUAC bien au fait du dossier. Ces derniers expliquent : «La DUAC n’est chargée que de l’amélioration urbaine au niveau du site des 2300 chalets. La direction avait mobilisé l’ENTP et la SOPT pour les travaux, qui ont connu un certain retard au début. C’était à cause du manque du crédit de paiement (CP). Mais le problème a été réglé par la suite et la direction a achevé ses tâches. Et nous sommes maintenant sur la phase des avenants.»

Les mêmes services rappellent que ce n’est pas uniquement la DUAC qui intervient à El Gammas. Plusieurs directions ainsi que la commune de Constantine, soulignent-ils, ont des projets sur les lieux. «D’autant plus, il ne faut pas oublier les interventions de la Sonelgaz, la SEACO et Algérie Télécom. Ces entreprises interviennent sur terrain sans restituer le sol à son état initial», ont-ils tenté de convaincre.  


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!