Mobilisation sur les réseaux sociaux à Biskra : Les retraités se préparent à monter au créneau | El Watan
toggle menu
jeudi, 21 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190320

Mobilisation sur les réseaux sociaux à Biskra : Les retraités se préparent à monter au créneau

07 janvier 2019 à 10 h 02 min

Relayée à travers les réseaux sociaux et dans les cafés, les cercles et les clubs de retraités d’Algérie, l’appel pour une campagne nationale en faveur de cette frange de la population, initiée par le Syndicat autonome des personnels de la Fonction publique, s’amplifie de jour en jour et recueille l’adhésion du plus grand nombre, constate-t-on.

Sous le slogan «Bezzaf ! C’est trop», cette campagne vise à mettre en avant les difficultés des retraités à subvenir à leurs besoins et ceux de leurs familles et à réclamer, premièrement, une augmentation des pensions de retraite «devant être valorisées en fonction du taux d’inflation» et en second lieu, la révision et la suppression de l’impôt sur le revenu général (IRG) auquel ces pensions sont soumises, alors que «ces travailleurs se sont déjà acquittés de cet impôt au cours de leurs carrières respectives», est-il souligné.

Même si les actions à mettre en œuvre par les retraités pour faire aboutir leurs revendications n’ont pas encore été définies clairement, ces anciens travailleurs se disant perclus par les dettes et les difficultés à finir le mois dignement du fait de leurs maigres revenus, envisagent d’organiser des sit-in devant les directions des CNR de chaque wilaya, se rassembler devant les portes du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale et même dénoncer la dégradation de leurs situations financière et sociale aux instances internationales, a-t-on appris.

A l’image de leurs homologues des autres wilayas, des retraités de la Fonction publique de la wilaya de Biskra adhèrent pleinement à cette campagne nationale afin que «notre droit à une vie décente et digne soit garanti», disent-ils.

Par ailleurs, des dizaines de travailleurs de l’éducation nationale de Biskra, dont des enseignants, des agents des corps communs et des directeurs d’établissements scolaires et de surveillants généraux partis à la retraite le 31 août 2017, soit depuis 17 mois, attendent le versement de leurs primes de départ à la retraite que la direction des œuvres sociales tarde inexplicablement à leur verser en vertu des textes réglementaires régissant le secteur de l’éducation nationale et définissant les actions initiées par l’Etat pour protéger les retraités contre le dénuement et la vulnérabilité.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!