toggle menu
mercredi, 14 novembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Des autobus neufs pour le transport scolaire à Biskra

Le manque de chauffeurs qualifiés pénalise les communes

06 novembre 2018 à 0 h 00 min

Bien que ces acquisitions soient les bienvenues, elles sont devenues un casse-tête pour les responsables locaux.

En réponse à une revendication maintes fois soulevée par les parents d’élèves vivant dans des hameaux enclavés et les zones rurales de l’immense wilaya de Biskra, 80 autobus flambant neufs, destinés au transport scolaire, ont été distribués et répartis entre les 33 communes et les 13 daïras à l’occasion de la visite récente de Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, lequel a assisté à cette opération le 25 octobre dernier à Biskra.

Ainsi, chacune des communes a reçu un, deux, trois ou même quatre de ces véhicules de transport en commun en fonction des besoins identifiés, suite à une étude minutieuse réalisée, en collaboration avec la wilaya et les assemblées municipales, par la direction de l’éducation de Biskra.

Unique en son genre, cette opération a suscité l’approbation et la satisfaction des autorités et des élus locaux et des parents d’élèves, dont les enfants avaient du mal à rejoindre les bancs des établissements scolaires, parfois très éloignés de leurs domiciles. Ahmed Kerroum, wali de Biskra, a exhorté les édiles à prendre soin de ce nouveau parc roulant «qui est une acquisition majeure pour le bien-être des élèves et la quiétude de leurs parents», a-t-il souligné.

Dans certaines communes, comme Aïn Zaâtout, Djemorah ou Tolga, ces autobus sont déjà fonctionnels pour effectuer le ramassage scolaire suivant des itinéraires et des horaires adaptés. Dans d’autres, par contre, ils sont encore stationnés dans les parcs communaux faute de chauffeurs qualifiés, a-t-on appris. «Ces autobus sont un plus pour notre région et on ne peut pas les mettre entre des mains inexpérimentées.

Il y a bien des chauffeurs, mais ils ne répondent pas au profil recherché. Les chauffeurs recrutés doivent être professionnels, consciencieux, ponctuels et moralement irréprochables, car il s’agit de transporter des enfants à travers les routes vicinales et nationales avec le respect de toutes les normes de sécurité», explique un maire d’une commune du sud de Biskra qui est confronté à l’épineux problème de l’absence de conducteurs de bus.

«Les jeunes locaux rechignent à s’engager comme chauffeurs d’autobus scolaire, métier requérant des qualités et un sens du devoir particulier pour maintenir le véhicule en bon état, mener les enfants vers les écoles à l’heure et ne jamais faire défection à cause de prétextes imaginaires. Avec l’agence de l’emploi de Biskra et ses antennes, nous avons lancé un appel à recrutement et dans quelques jours, les autobus seront mis en fonction», ajoute un autre élu municipal.

Outre le transport scolaire, ces 80 autobus peuvent aussi être affectés au transport des équipes sportives, pour organiser des excursions vers les villes et les sites touristiques et aussi transporter les pèlerins vers les aéroports «afin de les rentabiliser», note Azzedine Slimani, président de l’APC de Biskra.  

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!