La gendarmerie soulève l’état déplorable des routes à Biskra : Plusieurs accidents mortels sur la RN3 | El Watan
toggle menu
samedi, 08 août, 2020
  • thumbnail of elwatan08082020




La gendarmerie soulève l’état déplorable des routes à Biskra : Plusieurs accidents mortels sur la RN3

03 février 2020 à 9 h 15 min

Les brigades de la route de la gendarmerie de Biskra ont enregistré pour l’année dernière 208 accidents de la route ayant causé 92 morts et 311 blessés, a-t-on appris lors d’une conférence de presse animée dernièrement par le lieutenant-colonel Boudjellel Saadaoui, commandant du groupement de la gendarmerie de Biskra.

«Par rapport à 2018, nous constatons une baisse de 7,18% des accidents ù 98,7% de ceux-ci sont imputables à des erreurs humaines notamment les excès de vitesse, les dépassements dangereux et l’irrespect de la signalisation. Il n’y a aucun point noir à Biskra même si la RN3 ouvrant la voie vers le grand sud connaît des drames de la route dus à un fort trafic routier des particuliers, des poids lourds, des autobus et autres usagers de la route», a-t-il souligné.

Présentant le bilan annuel des activités de cette institution de sécurité ayant traité 14 939 affaires en 2019, l’orateur s’est montré circonspect sur l’état déplorable de certains tronçons routiers de la wilaya, dont la soixantaine de km de la RN3 reliant Biskra à Oumache et cette commune à Stil dans la wilaya de Oued Souf où plusieurs accidents mortels sont survenus à cause du défaut d’aménagement et de réfection de la route étroite, obscure durant la nuit et complètement défoncée à certains endroits.

«En 2019, nous avons envoyé aux autorités locales, 159 lettres d’avertissement, de recommandation et de signalisation d’anomalies requérant des travaux et des interventions rapides pour la sauvegarde de la sécurité des usagers de la route», a-t-il reconnu sans s’exprimer sur la qualité de la réaction des destinataires de ces correspondances.

Outre les affaires liées à la circulation routière et à la préservation des personnes et des biens publics et privés, à la lutte contre toutes les formes de criminalité, les gendarmes de Biskra ont traité plusieurs dossiers d’atteinte à l’environnement, à l’économie nationale, à la santé des personnes et aux ressources hydriques. On citera 19 affaires de ponction de sable dans des lits d’oueds, 20 autres de commercialisation de produits alimentaires et cosmétiques contrefaits, 21 d’irrigation de champs de plantes aromatiques et culinaires avec des eaux usées et 81 affaires de forage de puits sans autorisation alors que l’année précédente il n’y en avait qu’une cinquantaine de cet acabit, se rappelle-t-on.

Au volet des campagnes de sensibilisation et d’information destinées au grand public, le chef du groupement de la gendarmerie de Biskra s’est montré satisfait de l’amélioration de la coopération des habitants et de leur sens civique. «En 2019, nous avons reçu 20 785 appels de signalement d’agressions physiques, d’accidents de la route ou domestiques ou de simples demandes de renseignements. Suite à ces communications, 398 interventions ont été menées avec succès par nos différentes brigades», a-t-il conclu.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!