Biskra : Conclave des agents des corps communs de l’éducation nationale | El Watan
toggle menu
jeudi, 29 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan05102020





Biskra : Conclave des agents des corps communs de l’éducation nationale

03 décembre 2018 à 10 h 00 min

Réunis dernièrement en conclave au lycée Si Haoues de Biskra, les représentants nationaux et locaux des travailleurs des corps communs du secteur de l’éduction nationale affiliés au Syndicat national des corps communs et ouvriers professionnels de l’éducation nationale (SNCCOPEN) déplorent la faillite du gouvernement à apporter des réponses et des solutions «justes et équitables» à leurs revendications socioprofessionnelles brandies depuis des années.

Dans un communiqué transmis à la presse, ces syndicalistes rappellent que la catégorie des travailleurs des corps communs de l’éducation nationale subit les affres de ‘‘déplorables et difficiles’’ conditions de travail, en sus de salaires juste suffisants pour subvenir aux besoins de leurs familles durant une semaine».

Ils relèvent que la loi de finances 2019 ne comporte aucune mesure à même de modifier positivement leur statut. «Nous évoluons dans un environnement professionnel caractérisé par le mépris, les avanies et la surexploitation de la part des chefs des établissements scolaires. Nous tenons à dénoncer cette situation et à interpeller les autorités compétentes pour l’amélioration des conditions de travail et l’augmentation des salaires», est-il souligné.

Ces travailleurs prônent une augmentation et un réajustement des salaires afin de leur assurer un digne pouvoir d’achat, l’abrogation des articles 19 et 22 relatifs au régime des retraites, l’intégration effective des travailleurs des corps communs dans le secteur de l’éducation nationale, la régularisation des états financiers de milliers d’entre eux et le versement d’arriérés accumulés depuis des mois, et enfin l’ouverture de négociations avec les partenaires concernant la grille des salaires, les indemnités et sur le statut général des travailleurs du secteur public.

A l’issue de cette rencontre, il a été convenu à l’unanimité des présents d’observer deux jours de grève, les 11 et 12 du mois en cours, avec, pour le deuxième jour, des sit-in devant les directions de l’éducation de chaque wilaya «afin de faire entendre nos voix de travailleurs lésés sur tous les plans», est-il noté.                    

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!