Situation sécuritaire à Annaba : Près de 2000 personnes arrêtées en novembre | El Watan
toggle menu
mercredi, 20 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Situation sécuritaire à Annaba : Près de 2000 personnes arrêtées en novembre

24 décembre 2019 à 9 h 00 min

Les citoyens de la wilaya de Annaba n’ont, de plus en plus, plus peur. En effet, les habitants des chefs-lieux de Annaba, d’El Bouni, d’El Hadjar et de Sidi Amar dont les cités, qualifiées de quartiers chauds, sont devenus paisibles.

Il y a à peine quelques mois, Annaba était la capitale de la délinquance, du banditisme, de la drogue dure (cocaïne), de la contrefaçon, de la falsification et de la confection de faux documents officiels. Les vols de voitures, de motocycles, les cambriolages et la prostitution se sont transformés en actes banals.

Les citoyens semblaient se faire à l’idée que dans cette wilaya, également soumise à tous les trafics d’influence et de corruption, on n’est en sécurité nulle part. Les malfrats, pourtant identifiés et arrêtés à plusieurs reprises et fréquentant les milieux censés être sous contrôle de la police, ne sont aucunement inquiétés.

Aussitôt arrêtés, ils étaient souvent libérés après leur procès qui, au pire, se soldait d’une peine avec sursis. Dans cette wilaya, il était interdit de sortir accompagné de sa fiancée ou de son épouse et ses enfants, en voiture récente, de parler au téléphone mobile, de porter un sac, un bijou ou de faire du lèche-vitrine pour d’éventuels achats et, surtout, de se rendre à la poste ou dans une banque pour un dépôt ou retrait d’argent. Les malfrats étaient toujours là, aux aguets et n’hésitaient pas à vous attaquer à l’aide de couteaux et bombes lacrymogènes.

Les efforts consentis depuis quelques mois dans la lutte contre le crime organisé et la protection des biens et des personnes ont fait disparaître ce cauchemar.

Pour preuve, en novembre dernier, pas moins de 1974 personnes ont été arrêtées, dont 455 individus objets de recherches par les services de sécurité, 303 pour port d’armes prohibées, 517 pour détention de drogues – douces et dures – et psychotropes et le reste, soient 699 personnes sont mis hors d’état de nuire pour divers crimes et délits.

Cet important coup de filet dans les rangs du banditisme est le fruit de 3083 opérations policières. Bien qu’elle dure encore, la lutte contre les «parkingueurs» et les scooters se poursuit toujours.           


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!