L’importateur est domicilié à Bab Ezzouar (Alger) : 50 drones d’espionnage saisis au port d’Annaba | El Watan
toggle menu
jeudi, 28 mai, 2020
  • thumbnail of elwatan28052020




L’importateur est domicilié à Bab Ezzouar (Alger) : 50 drones d’espionnage saisis au port d’Annaba

16 février 2020 à 9 h 45 min

Les éléments des douanes algériennes, relevant de l’inspection divisionnaire des douanes de Annaba, ont saisi, avant-hier, quelque 50 drones d’espionnage minutieusement enfouis au fond d’un conteneur 40 pieds.

La saisie, selon des sources sécuritaires, a été opérée à la faveur du traitement d’une déclaration, souscrite par un transitaire, au profit d’un importateur algérien dont le siège se trouve à Bab Ezzouar (Alger).

Sur les documents, il a été déclaré l’importation de jouets pour enfants dont l’origine de la marchandise est la Chine. Cependant, la visite physique du conteneur a révélé qu’outre les babioles, il y avait un carton suspicieux au fond.

La fouille a permis de découvrir cinquante drones en pièces détachées et leurs accessoires dont des caméras de haute résolution et des supports de mémoire d’enregistrement vidéo. «Ce sont des drones d’espionnage, dotés de caméra HD et une importante capacité mnémonique d’enregistrement audiovisuels.

Ce produit est frappé par une prohibition absolue. Les services de sécurité ont déclenché plusieurs enquêtes pour déterminer les raisons ayant amené cet importateur à ramener ce produit totalement prohibé en Algérie», ont affirmé les mêmes sources.

Outre les enquêtes, une procédure contentieuse a été établie infligeant à l’importateur, en plus de la saisie de la marchandise, une importante amende. La veille, ce sont plus de 560 000 chargeurs pour mobile qui ont été saisis par les mêmes services dont l’importateur a été sommé de payer, pour fausse déclaration, une amende de sept millions de dinars.

Rappelons que cette performance est le fruit du ciblage de la nouvelle Direction centrale des renseignements (DCR). Quotidiennement, elle oriente ses différentes inspections vers le contrôle des conteneurs dont la marchandise est soupçonnée de surfacturation. Lors de la Journée mondiale des douanes, le directeur de wilaya des douanes algériennes de Annaba, Habib Bahri, a révélé : «En 2019, nous avons traité 21 infractions au change totalisant un montant de 1,56 milliard DA et 19 opérations de vente aux enchères estimées à 660 millions DA.

Nos recettes budgétées ont dépassé les 83 milliards DA. Enfin, l’année dernière les douanes algériennes ont alimenté les caisses des collectivités locales de Annaba de sept milliards de dinars et la Caisse des retraités (CNR) de trois milliards DA.»



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!