Centre anti-cancer (CAC) d’Annaba : Lancement des hospitalisations à partir d’aujourd’hui | El Watan
toggle menu
mercredi, 27 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Centre anti-cancer (CAC) d’Annaba : Lancement des hospitalisations à partir d’aujourd’hui

10 décembre 2018 à 8 h 58 min

Bonne nouvelle pour les cancéreux de la région d’Annaba. À partir d’aujourd’hui (lundi), le Service d’oncologie médicale assurera des gardes de nuit par les médecins résidents. Au démarrage, dix lits seront dédiés à cette activité avec possibilité d’augmenter le nombre progressivement.

Cependant, précise la direction générale du CHU Annaba, «il est préférable aux malades de se présenter au service d’oncologie avant 16 h pour bénéficier de l’hospitalisation si besoin est. Au-delà de cette heure et les weekends, ils seront amenés à se présenter aux urgences médicales».

Autre précision, ajoute la même source : «Il n’y aura pas de point d’urgence au-delà des heures de travail, soit 16 h 30 maximum les jours ouvrables, heure de fermeture du bureau d’entrée au CAC». Un travail de coordination avec le chef de service des urgences sera fait pour discuter la possibilité d’évacuation des patients cancéreux du point d’urgence au service, après accord. Les patients concernés par ce nouveau service (hospitalisation) sont ceux ayant un dossier médical au niveau du CAC Annaba.

Cette extension d’activité est à mettre à l’actif du Pr Djedi Hanène, la cheffe de ce service, avec l’assistance du directeur général du CHU Annaba, Dr Bensaid Nabil, qui ont milité durant plusieurs années pour imposer l’hospitalisation des cancéreux.

D’une capacité d’accueil de 150 lits, le CAC comporte quatre unités. Deux d’entre elles sont spécialisées en radiothérapie, l’une métabolique (médecine nucléaire) et l’autre avec trois accélérateurs linéaires. Si la 3ème unité doit assurer la Curiethérapie, la 4ème, quant à elle, est actuellement en activité et prend en charge tout ce qui a trait à l’oncologie médicale.

Le rayonnement de ce CAC sur les wilayas de Guelma, Souk Ahras, Tébessa, Tarf et Skikda lui confère un statut régional. Et si le problème de l’hospitalisation est réglé, il n’en demeure pas moins que le retard dans l’achèvement d’une maison pour les cancéreux, dont l’opération est chapeautée par une association active est déplorable.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!