Carte sanitaire de la wilaya de Annaba : Une base de données très attendue par les professionnels | El Watan
toggle menu
samedi, 07 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191207



  • Massage Tunisie

Carte sanitaire de la wilaya de Annaba : Une base de données très attendue par les professionnels

26 novembre 2019 à 9 h 00 min

Après un changement inespéré à la tête du CHU de Annaba, la wilaya a, désormais, sa carte sanitaire complète et détaillée. C’est une version améliorée de la première, dont la présentation a été effectuée récemment lors de la dernière session de l’APW.

Elle dispose de tous les détails ayant trait aux données de l’ensemble du secteur de la santé dans la wilaya de Annaba. Et c’est la direction de la santé qui l’a établie dans une revue intitulée Situation actuelle et perspectives du secteur de la santé de la wilaya de Annaba.

Cependant, à quoi sert une carte sanitaire ? «C’est une banque de données comprenant tous les détails sur le secteur local de la santé, allant du nombre de morsures de chien jusqu’au taux de couverture vaccinale en passant par le nombre de naissances au 30 juin 2019. La wilaya de Annaba peut s’enorgueillir d’avoir en sa possession les éléments nécessaires permettant la connaissance parfaite de la santé de la population sur la base de chiffres actualisés», a répondu le docteur Damèche, directeur de la santé.

Ainsi, ces chiffres seront exploités par les professionnels tout autant que les administrateurs pour établir des programmes de prévention, sachant que jusqu’alors, on ignore précisément le taux de vaccination dans la wilaya. «Disposant des données complètes des ressources humaines, il est permis dorénavant de répartir équitablement le personnel selon les spécialités dans le cadre de l’équité territoriale», ajoute la même source.

Et si théoriquement cette base de données servira d’outil pour les acteurs de la santé publique et les hospitalo-universitaires, il n’en demeure pas moins qu’elle n’apporte pas de remède à la vétusté des infrastructures de santé, dont plusieurs nécessitent de lourds moyens pour être rénovées, sinon démolies. Datant de 1900, l’hôpital Dorban est un exemple édifiant de la précarité. L’hôpital Ibn Sina n’est pas en reste, dont le service de néphrologie s’est partiellement effondré, heureusement sans faire de perte humaine.

«L’espoir est permis avec le nouveau collège qui promet une remontée rapide du secteur de la santé vers une mise à niveau après avoir perdu toute son efficacité dans la prise en charge des malades de la région de Annaba», a promis le Dr Damèche.  Rappelons que  le secteur de la santé de la wilaya a été frappé de plein fouet par la crise économique. En effet, 13 projets sont actuellement gelés, dont un hôpital de 350 lits, une école de formation paramédicale de 1000 places pédagogiques et un internat de 300 lits.          


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!