Violence dans les stades et protestations à l’est : Les statistiques font état d’une légère baisse | El Watan
toggle menu
samedi, 21 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Violence dans les stades et protestations à l’est : Les statistiques font état d’une légère baisse

29 janvier 2020 à 8 h 22 min

Lors de la présentation de son bilan annuel 2019, l’inspection régionale de la police de l’Est qui a traité plusieurs cas de violence, a confirmé la baisse de ce phénomène, notamment dans les stades.

Selon le commissaire principal Mourad Boudarsa, ce recul est dû à un travail psychologique mené sur le terrain, basé sur la sensibilisation et la communication. «A Constantine, nous n’avons enregistré aucun incident dans les stades, surtout lors des matchs de football. Nous avons atteint cet objectif, grâce à des réunions hebdomadaires avec tous les acteurs dans ce secteur, y compris les P/APC et les chefs de daïra.

Cette démarche consiste en la préparation d’une opération du maintien de l’ordre», a-t-il précisé. Ce dernier a cité l’exemple du dernier match entre le CSC et l’ESS. Les services de la sûreté de la wilaya de Sétif ont été contactés pour avoir le profil psychologique de leurs supporters.

Ce profil a été étudié à travers le comportement et les réactions exprimées face aux provocations. Le dispositif sécuritaire, souligne M. Boudarsa, a été renforcé sur la base de ces données.

En termes de chiffres, le bilan révèle une légère augmentation de la violence enregistrée dans plusieurs infrastructures sportives de la région Est. Plus précisément, la police a inscrit 30 interventions, avec l’arrestation de 454 personnes, dont 177 ont été présentées devant la justice.

Le chiffre est important en comparaison avec l’année 2018, où il a été enregistré 18 interventions, avec l’arrestation de 464 personnes, dont 68 ont été présentées devant la justice. Pour ce qui est des préjudices, l’année 2019 a vu le recensement de 134 blessés avec 22 véhicules endommagés. Pourtant en 2018, il n’a été signalé que 29 blessés et 18 véhicules endommagés.

Dans le volet des mouvements de protestation, l’inspection régionale s’est contentée de l’affichage des chiffres, sans aucune explication. Pourtant, il est indiqué dans le bilan qu’une légère diminution a été constatée sur le terrain. En 2019, le nombre des interventions a atteint 210 055 avec 228 victimes, dont 147 policiers et 81 citoyens. Pour ce qui est des dégâts matériels, 36 véhicules ont été détruits avec 591 arrestations, dont 56 adolescents.

Par contre en 2018, il a été recensé 235 073 interventions, avec 466 victimes, dont 289 policiers et 177 citoyens. Lors de ces interventions qui se sont soldées par l’arrestation de 686 personnes, dont 135 adolescents, 68 véhicules ont été endommagés.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!