Marché de voitures de Bir Ouanès (Oum El Bouaghi) : Une fermeture préjudiciable pour les recettes de la commune | El Watan
toggle menu
mercredi, 10 août, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Marché de voitures de Bir Ouanès (Oum El Bouaghi) : Une fermeture préjudiciable pour les recettes de la commune

02 novembre 2020 à 10 h 00 min

Le marché de voitures d’occasion de Bir Ouanès a gardé les portes fermées depuis presque une année avant l’apparition de la pandémie du Covid-19.

Au fil des années, ce marché qui a été créé durant les années 1980, a pris de l’envergure pour devenir national. En effet, il reçoit des vendeurs et des acheteurs de tout le pays.

Chaque vendredi, il draine des centaines de marchands. On y vient des wilayas limitrophes, comme Khenchela, Tébessa, Souk Ahras, Guelma, Constantine, Annaba et aussi des wilayas éloignées comme Biskra et Sétif.

De simple marché de voitures d’occasion, il s’est transformé au fur et à mesure en comptoir regroupant plus d’une activité commerciale. Dès les premières heures du jour, des marchands installent leurs stands.

Cela va de la restauration jusqu’à la vente de pièces de rechange pour véhicules, en passant par la commercialisation des produits d’entretien, de la vente des habits. Le marché a aussi fait les beaux jours des chômeurs de la bourgade de Bir Ouanès qui se sont autoproclamés parkingueurs.

Tous les alentours du marché se sont transformés en aires recevant des centaines de véhicules d’acheteurs venant des autres régions du pays. Mais avec la fermeture du marché pour non-adjudication en temps opportun, la municipalité a installé un panneau sur lequel il est écrit «marché fermé jusqu’à nouvel ordre».

Et cette situation a occasionné une grande perte pour la mairie. Les commerçants qui y faisaient de bonnes affaires ont vu leur activité gelée. Les petits restaurateurs qui proposaient des brochettes et de la «doubara» ont plié bagage, tout comme les habitués du marché des puces où le chaland pouvait découvrir une vieille pièce d’auto, de camion ou de moto. Nous avons pris attache avec un élu de la commune qui nous a fait savoir que l’on s’attelle à rouvrir le marché dans les jours ou semaines à venir.

D’ores et déjà, les soumissionnaires ont déposé leur dossier. L’adjudication démarre avec la somme de 9 milliards de centimes. Étant l’importance du marché, les adjudicataires feraient sans doute monter les enchères. Il n’en demeure pas moins qu’en une année d’inactivité, le marché ne retrouvera son essor que des semaines plus tard, d’autant qu’on approche de la saison d’hiver, peu propice à des transactions importantes comme cela se fait en temps chaud.

Cela étant dit, l’ouverture prochaine du marché des véhicules est perçue par les habitués des lieux comme une occasion prompte à booster l’économie de la commune.

Surtout pour les habitants de la bourgade de Bir Ouanès qui considèrent ce marché comme une occasion idoine pour réaliser de bonnes affaires. Les gargotes des restaurateurs, les gardiens de parking, les petits vendeurs de toutes sortes de bricoles y trouveront leurs comptes.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!