Prix de l’immobilier à Oum El Bouaghi : Une baisse spectaculaire en un temps record | El Watan
toggle menu
vendredi, 15 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191114


Prix de l’immobilier à Oum El Bouaghi : Une baisse spectaculaire en un temps record

19 septembre 2019 à 9 h 00 min

Qu’est-ce qui a fait que les prix de l’immobilier connaisse une baisse sensible en un temps record ? La chute du baril de pétrole semble a priori l’une des causes ayant précipité la spectaculaire baisse. Pas seulement, puisque les éventuels acheteurs ne courent plus les rues à la recherche d’un appartement ou une maison de maître comme cela se faisait il y a quelques années.

La crise économique s’étant installée, tout un chacun se montre prudent, en attendant que la situation s’éclaircisse. En faisant le tour des localités de la wilaya d’Oum El Bouaghi, on est frappé par le nombre de maisons et d’appartement qui sont mis en vente. C’est même visible de loin, les mentions «A vendre», écrites parfois à même les murs.

Un agent immobilier de la ville de Aïn Beïda nous a confirmé qu’effectivement les prix de l’immobilier ont connu une importante baisse, mais pas seulement, le marché est en stagnation. L’exemple de cette famille héritant d’une maison parentale sur les hauteurs de la ville et qui n’a pas trouvé preneur depuis trois ans. Au contraire, les postulants qui se sont présentés ont trouvé le prix excessivement cher. D’autres ont négocié à la baisse ou ont carrément boudé la bâtisse. Le prix de cette maison d’environ 200 mètres carrés à un étage s’est dévalué avec la crise.

Si au départ, on espérait tirer deux milliards de centimes, il est sûr que ses propriétaires se satisferont de la moitié. C’est ce que nous a affirmé par ailleurs l’agent immobilier : «Les prix des appartements qui se vendaient à 400 ou 500 millions ont chuté sensiblement. Seuls résistent encore les appartements situés dans les centres des localités». Ce qui touche l’immobilier est aussi valable pour les terrains à bâtir. Les prix de ces derniers aussi ont chuté sans pour autant trouver acheteurs. Surtout quand on sait que la construction d’une maison individuelle revient énormément cher.

Un citoyen nous a assuré qu’il lui a fallu cinq longues années de patience pour loger dans sa nouvelle maison. Et de témoigner : «C’est un vrai parcours du combattant pour celui qui veut bâtir un chez-soi. Il n’y a pas que les prix des matériaux de construction qui rebutent, mais encore les tarifs exigés par les artisans à qui est confié le projet qui sont excessifs.» En dépit des milliers de logements attribués au cours des deux décennies passées, la tension sur l’habitat perdure et cela s’explique par l’éclatement de la cellule familiale en plusieurs autres.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il existe des bâtisses à plusieurs étages qui ne sont occupées que par un couple de vieux ou dans le meilleur des cas par une famille de quatre personnes. Il n’existe pas de promoteurs qui mettent en location des appartements aux jeunes familles qui se forment chaque année. Cela résorberait indubitablement la crise si une telle formule voyait le jour.                                                    


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!