Ramassage des ordures ménagères à Souk Ahras : Une affaire de tonnage | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 août, 2020
  • thumbnail of elwatan06082020




Ramassage des ordures ménagères à Souk Ahras : Une affaire de tonnage

02 janvier 2020 à 9 h 03 min

Des élus de l’APC ont objectivement reconnu cet état de fait et plaidé en faveur d’un meilleur choix des partenaires.

Plusieurs citoyens font état depuis peu d’un amoncellement sans précédent des détritus dans plusieurs agglomérations du chef-lieu de la wilaya où leur ramassage se fait au gré de quelques sous-traitants qui y sont pourtant affectés.

Ces derniers, pris dans le piège de la course pour le lucre, misent sur le tonnage au détriment de leur fiabilité. Voici un premier témoignage apporté par un commerçant du centre-ville de Souk Ahras : «Ces partenaires de l’APC, hormis quelques exceptions, sont aux antipodes de la chose publique. Ils font de leur mieux pour réaliser des surprofits au détriment de la qualité du travail, et ce en réduisant leur itinéraire habituel allant même jusqu’à puiser dans les décharges sauvages».

Sofiane B., le représentant d’un quartier de la périphérie ajoutera ceci: «Nous devons reconnaître que certains investisseurs dans ce créneau porteur font de leur mieux pour assurer un passage régulier et une cadence de travail qui invite au respect.

Il existe, toutefois, ceux qui usent de ces adjudications faites par la commune pour contourner leurs obligations et ne point assurer leur rôle d’entité placée au service de l’hygiène de la cité. En voici le résultat : des montagnes d’immondices qui infestent la vie des citoyens et où la responsabilité de ces partenaires privés est incontestablement prouvée sur le terrain».

Contactés à ce sujet, des élus de l’APC ont objectivement reconnu cet état de fait et plaidé en faveur d’un meilleur choix de ces partenaires. «Nous sommes face à un problème récurrent qui pénalise les habitants de nos cités et fragilise davantage le rôle de l’élu municipal et l’on est déjà en mesure d’avancer un constat aussi amer que celui établi par les citoyens», a laissé entendre l’un d’eux.

Et d’étayer que le projet d’une entreprise étatique, qui est encore en phase préliminaire, réussira à atténuer un tant soit peu ce problème. Une entreprise (EPIC) de wilaya forte d’une enveloppe de 31 milliards de centimes serait en phase de lancement, croit-on savoir auprès de plusieurs responsables. «Ceci ne peut pas occulter le problème des sous-traitances non fructueuses pour lesquelles trop de supputations ont été rapportées», a conclu un autre élu de l’APC de Souk Ahras. 



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!