Société de distribution de l’électricité de Souk Ahras : Des ambitions bridées par le piratage et les mauvais payeurs | El Watan
toggle menu
lundi, 26 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190826


  • Pub Alliance Assurance



Société de distribution de l’électricité de Souk Ahras : Des ambitions bridées par le piratage et les mauvais payeurs

09 juillet 2019 à 8 h 16 min

Lors d’une rencontre avec la presse, le directeur local de la SDC-Direction de distribution de Souk Ahras (ex-Société de distribution du gaz et de l’électricité de l’Est), Salah Bezghoud, a fait état d’une avancée qualitative et quantitative des services de la société par rapport à son rôle d’accompagnateur pour les programmes d’utilité publique et autres inscrits dans les divers programmes de l’Etat.

Le raccordement en énergie électrique de 17 forages, lancés en urgence pour pallier le problème de l’alimentation en eau potable, la présence permanente de ses éléments lors de la réalisation et du suivi des mégaprojets, notamment le complexe de transformation du phosphate implanté à Oued El Kabarit, la prise en charge des besoins en matière de gaz et d’électricité des différentes zones industrielles, à l’instar de celle de la daïra de M’daourouch, zone d’extension par excellence du tissu industriel dans la wilaya, sont autant de réalisations commentées par le même responsable. «Notre engagement par rapport aux grands défis socio-économiques de la wilaya fait aussi partie de nos objectifs, car la rentabilité de l’entreprise n’exclut guère de meilleurs services. Ces derniers trouvent aussi leur raison d’être dans les investissements prometteurs pour notre équilibre financier», a résumé le conférencier.

Sur un autre volet, ce dernier a fait part de 33 séances pédagogiques destinées au grand public et où l’entreprise a plaidé en faveur de la rationalisation de la consommation électrique et la prévention des accidents liés au gaz et à l’électricité. Concernant la gestion courante des services, la SDC va vers une meilleure maîtrise des pannes et des équipes assurent une permanence non-stop afin de répondre aux appels des citoyens, selon le même responsable. Il a, toutefois, exprimé l’inquiétude de la société par rapport à quelques phénomènes qui brident ses ambitions, tels que l’accroissement des créances et le piratage des câbles électriques.

Dans un rapport remis aux journalistes, la SDC estime le taux des créances impayées à 7 fois le volume des investissements pour l’année en cours. Ainsi, le recouvrement qui était de l’ordre de 82,72% en 2018 a connu une nette régression cette année, avec un taux d’encaissement estimé seulement à 68,85%. Rien que pour les abonnés simples, les créances s’élèvent à 374,42 millions de dinars, selon ledit rapport.

S’agissant de la consommation frauduleuse de l’énergie, 7 personnes prises en flagrant délit de piratage par les contrôleurs sont actuellement poursuivies en justice pour le préjudice financier causé à l’entreprise. A une question d’El Watan relative à quelques poches de bidonvilles et autres agglomérations illicites raccordées au gaz de ville et à l’électricité, le directeur a déclaré que seuls les constructeurs pouvant justifier la légalité de leurs bâtisses peuvent en être bénéficiaires. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!