Ruée vers les plages à El Tarf : La gendarmerie contrainte de refouler du monde | El Watan
toggle menu
jeudi, 06 octobre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Ruée vers les plages à El Tarf : La gendarmerie contrainte de refouler du monde

23 août 2020 à 9 h 00 min

Un monde fou sur les neuf plages de la wilaya d’El Tarf ouvertes officiellement à la baignade depuis samedi 15. C’est à croire que toute l’Algérie s’est donnée rendez-vous sur le littoral de l’extrême est du pays.

Les parkings payants, au prix fort et on se demande comment puisqu’il n’y a pas eu de concessions, sont pleins à craquer et les files de voitures de part et d’autre de la route s’étirent sur des centaines de mètres avant l’entrée. Inutile de parler de distanciation, c’est la cohue autant sur le sable que dans l’eau. Les places, laissées libres par les plagistes qui se les ont accaparées avec la bienveillance des élus locaux, sont prises d’assaut dans la matinée et difficile ensuite de trouver un endroit pour sa serviette.

Ce premier week-end de délivrance, les retardataires venus à la Vieille Calle et la Messida ont été refoulés aux barrages de la gendarmerie. Plus de place pour garer la voiture sans encombrer le mouvement des autres véhicules. Les vacanciers venus des wilayas voisines n’ont pas tous fait demi-tour et sont allés s’éparpiller sur les plages non surveillées. Inutiles aussi de dire que là aussi, c’est la foule. Les autorités locales ont pris acte de cet assaut vers El Tarf et décidé l’ouverture dès dimanche de deux autres plages à l’ouest d’El Kala, celle des Sables d’Or et celle de Cap Rosa, a-t-on appris de sources dignes de foi. Il y aura aussi aujourd’hui un réaménagement des horaires du couvre-feu sanitaire pour la ville d’El Kala.

Ce sera le quatrième depuis l’apparition de la maladie. De 20h, il va reculer à 22h, «ce qui n’est pas terrible», commentent les internautes qui s’attendaient à pouvoir profiter des belles soirées dans la dernière ligne droite avant la rentrée. Encore une décision qui n’a pas manqué de susciter des interrogations par les autorités. Finalement, on a mis cela sur la foule qui déambule en soirée sur les corniches et les boulevards de la ville du Parc national, car si on prend les chiffres sur la situation des affections par la Covid à El Kala, seule ville à être placée sous couvre-feu sanitaire, elle vient en troisième position derrière Besbès et El , chef-lieu.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!