Quartier ancien abattoir de Guelma : Routes défoncées et insalubrité outrageante | El Watan
toggle menu
dimanche, 03 juillet, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Quartier ancien abattoir de Guelma : Routes défoncées et insalubrité outrageante

29 avril 2021 à 9 h 16 min

Les quartiers situés à l’entrée sud de la ville de Guelma, notamment ceux traversés par le boulevard Mohamed Salem (ex-Volontariat) ou celui de l’Ancien Abattoir ne finissent pas de soulever indignations et réprobations des habitants et des visiteurs.

Au summum de la désuétude, ce sont des routes défoncées par les crues hivernales, des nids-de-poule à faire craquer le plus robuste des 4×4 et où fleurissent aussi des monticules d’ordures ménagères et autres déchets inertes.

«C’est une situation qui dure depuis des décennies. Le quartier de l’Ancien Abattoir est devenu le réceptacle des détritus et matériaux hétéroclites, principalement en période de crues hivernales provenant du marché des fruits et légumes situé en amont sur le boulevard du Volontariat», s’indignent des riverains.

Et de préciser : «Les visiteurs de Guelma qui entrent en ville par cet axe routier sont à chaque fois choqués. C’est honteux ! Notamment lorsqu’ils arrivent à hauteur du boulevard du Volontariat.» Mais qu’en est-il au juste ?

«Trois lots sont lancés pour l’aménagement du boulevard du Volontariat soit pour la réalisation des trottoirs, du bitumage et de l’éclairage public. Un quatrième lot touchera le quartier de l’Ancien Abattoir, lequel se trouve au niveau de la commission des marchés», précise dans ce contexte le P/APW de Guelma. Et de conclure : «Il restera ce problème d’étude pour canaliser les eaux pluviales sur cet axe en cas de crues.»

Nous l’aurons compris, le problème est plus sérieux. Les crevasses et les affaissements qui sont apparus sur cette partie de la ville n’ont pas été traités faute de solutions techniques pérennes. Quant au problème des détritus qui s’accumulent, les interventions ne semblent pas trouver de solutions auprès des services de l’APC.

Les points noirs n’ont pas été éradiqués, bien au contraire. «Ils ont (l’APC) installé des bacs à ordures métalliques de grande capacité. Mais rien à faire, les habitants et les commerçants trouvent toujours le moyen de déposer les détritus à côté et aux alentours immédiats». Sans commentaire !


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!