toggle menu
mercredi, 14 novembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Oum El Bouaghi : Tout pour résorber la crise du logement

07 novembre 2018 à 8 h 00 min

Qu’est-ce qui fait que malgré la réalisation de centaines de logements à travers les localités de la wilaya d’Oum El Bouaghi la tension persiste toujours ?

Pourtant, en plus des nombreuses formules initiées pour résorber la crise et qui sont destinées aux familles disposant de moyens financiers leur permettant d’entrer en possession d’un logement, le nombre de demandeurs ne cesse d’enfler d’année en année.

Le LPL (logement public locatif)  s’est taillé la part du lion. Lors de sa dernière visite d’inspection, le nouveau wali, Messsaoud Hadjadj, a instruit les responsables des chantiers de construction pour accélérer la cadence des travaux et livrer dans les délais impartis  tous les projets.

Après la visite dans la daïra de Meskiana et les trois communes qui lui sont rattachées, à savoir Belala, Behir Chergui et Rehia, dimanche dernier, le wali a consacré la journée de lundi aux grands centres urbains que sont Aïn M’lila, Oum El Bouaghi et Aïn Beïda.

A Aïn M’lila, le chef de l’exécutif s’est enquis des travaux du projet AADL qui comporte 500 unités et dont le taux d’avancement est jugé appréciable.

A signaler que dans cette agglomération, les pouvoirs publics s’apprêtent à attribuer, dans le cadre du logement social, quelque 700 unités. L’étude des dossiers est achevée et les heureux bénéficiaires seront connus bientôt.

A Oum El Bouaghi, la visite a concerné trois points : les 72 logements d’une promotion libre, les 240 logements de type LPA (logement participatif aidé)  et les 830 de type LPL. En plus, Oum El Bouaghi a bénéficié d’un quota dans la formule AADL, qui compte 500 unités, situées à la sortie est de la ville.

La petite commune de Oued Nini (daïra de F’kirina) n’est pas en reste. Cette dernière a vu l’érection de 50 logements de type rural. Enfin, le chef de l’exécutif s’est rendu sur le site choisi pour recevoir les logements AADL, dont le nombre est de 550, dans la ville de Aïn Beïda.

Situé en dehors de l’agglomération, ce site d’une superficie de 5 hectares et demi sera doté de plusieurs équipements publics, notamment une école, un collège, une unité de police urbaine. Les projets non lancés et qui concernent cette grande agglomération ont trait à 300 autres logements AADL, 150  de type  LPA.

Ceci étant dit, la semaine dernière, 650 logements  sociaux-locatifs ont fait l’objet d’une attribution au profit de citoyens habitant Rehia (72), Dhalaâ (40) et Berriche (20). Pour la formule LPA, Oum El Bouaghi aura à attribuer 209 unités. Le reste est réparti entre les communes rurales, soit 307 bénéficiaires.

Ces derniers ont réalisé leur propre logement après une aide financière de l’Etat. A rappeler que plusieurs centaines de lots de terrain à bâtir ont été attribués aux citoyens désirant construire un logement individuel. Le cas le plus significatif est celui de la ville où l’on prévoit de distribuer quelque 700 lots. Malheureusement, les travaux de VRD tardent à voir le jour. Sans cela, les bénéficiaires ne pourront lancer les travaux. 

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!