Logements FNPOS à Tébessa : Des dizaines de souscripteurs dans le désarroi | El Watan
toggle menu
lundi, 20 janvier, 2020
  • thumbnail of elwatan20012020

Logements FNPOS à Tébessa : Des dizaines de souscripteurs dans le désarroi

08 décembre 2019 à 9 h 13 min

Une quarantaine de bénéficiaires de logements dans le cadre d’aides du Fonds de péréquation des œuvres sociales (Fnpos) pour l’acquisition d’un logement social participatif (LSP) sont dans le désarroi et ne savent plus à quel saint se vouer pour résoudre leur problème.

En effet, ces derniers attendent depuis 2005 d’être logés. Une attente qui peut durer encore quelques années du fait que la direction régionale du FNPOS à Batna, selon leurs dires, n’affiche aucune volonté pour trouver une solution à leur problème.

Pis, ces souscripteurs, après plus de 14 ans, ont été surpris dernièrement que le projet de réalisation n’ait pas encore démarré. Devant cette situation jugée «confuse», leur calvaire perdure toujours et leur réaction s’est limitée à une pétition adressée au wali de Tébessa, restée sans réponse. Nous avons tenté de prendre attache avec les responsables du FNPOS pour obtenir desé claircissements à propos de ce problème mais en vain.

Selon certains bénéficiaires, pour la plupart de modestes salariés qui se disent «victimes d’injustice», ils vont entreprendre prochainement une action devant le ministère de l’Habitat à Alger. «On a opté pour cette formule pour avoir l’aide financière, c’est tout. On ne savait pas que ça allait prendre tout ce temps sinon on aurait choisi une autre formule. La seule action qui nous reste à faire est de mettre devant le fait accompli le premier responsable de l’habitat», s’est indigné un enseignant.

En 2005 ces souscripeurs ont déposé leurs dossiers au niveau de l’OPGI dans le cadre de FNPOS. Convoqués deux ans après pour régler les formalités d’octroi des logements et payer les premières tranches de l’apport personnel, et ce, au niveau du siège de FNPOS au niveau d’El Hadjar (wilaya de Annaba). Et depuis, rien !

«Où est passé l’argent du projet de réalisation de ces 40 logements», s’interroge-t-on. Une question qui se veut une interpellation au ministre de l’Habitat.

Samir Lakehal


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!