Les enseignants en grève depuis 22 jours | El Watan
toggle menu
lundi, 09 décembre, 2019
  • thumbnail of 20191209



  • Massage Tunisie

Lycée Ali Boumaza à Ali Mendjeli (Constantine)

Les enseignants en grève depuis 22 jours

03 décembre 2019 à 9 h 00 min

Les parents d’élèves du lycée Ali Boumaza, situé à l’UV 16 à Ali Mendjeli, réclament l’intervention des autorités locales pour mettre fin à la grève des enseignants du même établissement. Selon des parents interrogés, les enseignants ont entamé un débrayage depuis 22 jours.

L’objectif est de dénoncer le manque des équipements nécessaires, l’arrêt du système de chauffage et l’insécurité. «Certes, la disponibilité des moyens joue un rôle important dans l’apprentissage. Mais, ils auraient pu réclamer auprès de la direction sans pénaliser les élèves. Aujourd’hui, le problème prend de l’ampleur et nos enfants sont perturbés à cause du retard dans le programme.

Comment les enseignants vont-ils faire pour récupérer tous ces jours perdus ? Ce n’est pas tout, les enseignants ont refusé d’organiser les compositions comme tout le reste des établissements scolaires. C’est inadmissible», a fulminé un parent. Et de qualifier cette grève de décision irresponsable, dans laquelle les élèves sont pris en otages, en particulier ceux qui préparent leur bac.

Hier matin, les parents en colère se sont déplacés au lycée, pour faire entrer de force leurs enfants. «Nous avons rencontré, aujourd’hui (hier, ndlr) le wali délégué de Ali Mendjeli. Ce dernier a promis de régler le problème ce mardi, en mettant en service la chaudière en présence des agents de la SDE», a affirmé notre interlocuteur, qui soupçonne que le problème semble plus compliqué.

Selon ses dires, il est question d’un conflit entre la directrice et les enseignants. Les parents ont menacé de déposer plainte devant la justice si leurs enfants ne rejoignent pas les classes.

Contacté, le directeur de l’éducation Mohamed Bouhali a répondu : «J’ai contacté la SDE pour mettre en exploitation la chaudière à partir de demain (aujourd’hui). J’ai saisi également l’OPGI afin de réaliser le barreaudage des fenêtres par mesure de sécurité.» Et de conclure que la direction de l’éducation prendra des mesures strictes à l’encontre des enseignants qui ont perturbé le déroulement des cours durant plusieurs jours.         


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!