Cantines scolaires à Bordj Bou Arréridj : Les communes sommées d’assurer leur bon fonctionnement | El Watan
toggle menu
samedi, 21 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Cantines scolaires à Bordj Bou Arréridj : Les communes sommées d’assurer leur bon fonctionnement

06 octobre 2020 à 9 h 58 min

Selon un rapport rendu public par la direction de l’éducation, lors de la récente session ordinaire de l’APW, le nombre d’élèves par salle de classe, pour les trois paliers, oscille entre 25,24 et 27,72 élèves, soit une moyenne de 25,24 pour les classes des cours préparatoires, 27,72 pour le primaire, 36,61 pour le moyen et 32,25 élèves pour le secondaire.

Pour remédier à la surcharge, il est prévu la réception au courant de cette année scolaire de 54 nouvelles salles, 44 au primaire et 10 au secondaire. Et en coordination avec la DAS, 15 écoles ont ouvert des salles pour les personnes aux besoins spécifiques (autistes, trisomiques 21, et porteurs d’implants cochléaires). Pour les 206 567 élèves des trois cycles sont opérationnels, ou le seront ultérieurement, 489 écoles, 138 CEM et 60 lycées seront réceptionnés durant l’année scolaire 2020-2021, soit un total de 687 établissements.

Sur 107 963 élèves du primaire, 73 000 bénéficient de la cantine scolaire, soit 81,6% du total des scolarisés. Et sur 386 cantines des 489 écoles, 176 fonctionnent d’une façon un peu hasardeuse avec l’insalubrité qui s’en suit, puisque 61 d’entre elles ont été aménagées dans des logements de fonction, 70 dans des salles de classe, 35 dans des salles polyvalentes, 4 dans d’autres structures et 6 demeurent sans local fixe.

D’autant plus que la gestion des cantines est souvent perturbée, alors que les pédagogues jugent que c’est une condition sine qua non dans tout apprentissage, car la capacité d’acquisition cognitive d’un élève, mal ou pas du tout nourri, est réduite à néant. Pour ce faire, la direction de l’éducation a émis une panoplie d’instructions à l’adresse des communes en les sommant, notamment de fournir aux cantines scolaires des employés qualifiés et permanents, pour éviter les absences récurrentes, avec des formations périodiques des cuisiniers, approvisionner les cantines en eau et en gaz pour éviter les repas froids.

Sans oublier de désigner des fournisseurs capables d’être à jour pour approvisionner les cantines en produits alimentaires nécessaires, surtout dans les zones rurales, et dédier une part du budget communal à l’amélioration de la qualité des repas, lit-on encore dans le document.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!