toggle menu
vendredi, 20 juillet, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018
  • Alliance Assurances

Financement des projets touristiques à Guelma

La banque El Baraka pose ses conditions

05 juillet 2018 à 7 h 48 min

L’agence El Baraka Banque de Skikda, représentée par son directeur, est sollicitée pour financer les investisseurs de la wilaya de Guelma dans le secteur du tourisme.

Les autres banques installées à Guelma n’ont pas accepté de le faire pour des raisons de rentabilité desdits projets. Ces derniers demeurent bloqués à ce jour. Ainsi, c’est à l’initiative de la commission tourisme de l’APW, de l’ANDI et de la direction du tourisme et de l’artisanat qu’un rapprochement entre investisseurs et la banque El Baraka a eu lieu, mardi, au siège de la direction du tourisme.

«Nous sommes prêts à accorder nos financements sous plusieurs conditions, dont la plus importante est que l’investissement soit en conformité avec les lois islamiques», annonce d’emblée le directeur d’agence d’El Baraka Banque de Skikda à l’adresse des investisseurs, en présence des élus de l’APW.

En effet, une présentation d’usage des activités de cette banque et des principes fondamentaux du banking islamique a eu lieu, soulignant que cette banque réalise le projet immobilier en son nom pour le compte de l’investisseur, en copropriétaire à hauteur de 70 %, en acceptant les pertes et les profits.

L’investissement dans les équipements n’est pas en reste, puisque cette banque acquiert les biens mobiliers sous forme de leasing ou les revend avec une marge bénéficiaire à l’investisseur.

Ainsi, lors des débats ouverts, les investisseurs présents ont eu l’opportunité d’exposer au directeur d’El Baraka Banque de Skikda les problèmes de financement auxquels ils sont confrontés à Guelma, depuis plusieurs années déjà. Beaucoup ont été assurés d’une prise en charge immédiate et d’un traitement des dossiers n’excédant pas les deux mois. Bien évidemment des prestations, comme les salles des fêtes et autres snack bars, sont prohibées par ce type de financement.

«C’est haram, votre dossier sera à coup sûr rejeté par la commission», réplique le directeur à un investisseur. Notons enfin que le rapport de la direction du tourisme révèle que sur les 20 projets ayant le permis de construire depuis 2013, 10 sont en cours de réalisation avec des taux d’avancement, pour la plupart très bas, alors que 15 projets n’ont par encore démarré, 3 sont à l’arrêt, et enfin deux seulement ont été finalisés.

L’expérience du financement islamique sera-t-elle la bonne à Guelma ? Attendons de voir !

Lire aussi

loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!