Khenchela : 18 mois de prison ferme requis contre le directeur | El Watan
toggle menu
mercredi, 21 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190821




  • Pub Alliance Assurance

Khenchela : 18 mois de prison ferme requis contre le directeur

04 juillet 2019 à 8 h 33 min

Avant hier, le procureur général de la République près le tribunal de Khenchela a requis des peines de 18 mois à 6 mois de prison ferme à l’encontre des quatorze cadres de la CNAS, dont le directeur de l’agence Dhif Boubaker. Le procès s’est poursuivi durant plusieurs heures, dans l’attente de la prononciation du verdict, mardi prochain. Les accusés ont été poursuivis et jugés dans cette affaire sous le chef d’inculpation de «délit d’abus de fonction, délivrance d’une attestation ou un d’un certificat faisant état de faits inexacts, négligence professionnelle ayant occasionné la destruction de documents officiels et de fonds publics».

Les faits  de cette affaire remontent à mars 2016, lorsque l’agence a mis en place une commission d’assainissement, ayant pour but de lutter contre la fraude à travers le double emploi et la double déclaration, à la suite d’un premier signalement par lettres anonymes, où les services de sécurité ont ouvert une enquête sur un cadre de l’agence, qui a déclaré son épouse comme femme au foyer, alors qu’elle travaille avec lui à la CNAS, afin de percevoir la prime de 4000 DA, depuis des années, face au silence de l’administration. L’enquête s’est élargie à la suite d’un nouveau signalement parvenu à la police, pour inclure d’autres employés de l’agence, qui ont bénéficié illégalement de cette prime dite «salaire unique».


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!