Investissements à Mila : Les opérateurs privés dans le viseur du wali | El Watan
toggle menu
samedi, 24 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190824




  • Pub Alliance Assurance

Investissements à Mila : Les opérateurs privés dans le viseur du wali

12 janvier 2019 à 9 h 00 min

Les bénéficiaires d’assiettes foncières à caractère industriel pourront se voir retirer leurs lots de terrain s’ils n’ont pas concrétisé leurs projets économiques dans les délais. Le wali de Mila, Mohammed Amieur, a déclaré à ce propos, mercredi dernier, que les investisseurs défaillants seront dépossédés des terrains dont ils ont bénéficié dans le cadre de la politique étatique d’investissement, si les délais légalement définis ne sont pas respectés. «L’Etat va récupérer ses biens et les réaffecter à d’autres opérateurs. Les bénéficiaires initiaux pourront changer d’activité, on est ouvert par rapport à cette question, mais ils n’ont pas le droit d’occuper inutilement des terrains.

Nous allons sévir contre tous les bénéficiaires qui ne respectent pas les délais». Dans ce sens, Amieur souligne que la procédure de récupération de certains terrains est déjà lancée, en collaboration avec la direction de l’industrie et des mines. Ce sont plusieurs dizaines d’opérateurs qui se trouvent concernés par cette décision du wali. Il s’agit de ceux qui se sont vu attribuer des lots de terrain à caractère industriel entre 2011 et 2012 et qui n’ont pas, jusqu’à présent, installé leurs unités de production. Citant l’exemple de la zone industrielle de Boukarana, à Chelghoum Laïd, le wali souligne : «Beaucoup de bénéficiaires de terrains à Boukarana continuent de traîner depuis 2011.»

Et de préciser que les pouvoirs publics ont dégagé plus de 400 milliards pour l’aménagement de cet espace qui s’étend sur 247 hectares. Le wali souligne, dans le même ordre d’idée, que la taxe, d’une valeur de 5% de la valeur vénale du terrain, récemment adoptée, sera appliquée contre les promoteurs défaillants. «Des mises en demeure ont été adressées aux opérateurs concernés et faute de réaction de leur part, la loi sera appliquée», a-t-il dit en substance. Rappelons que de nombreux terrains à caractère industriel, accordés depuis des années à des investisseurs privés au niveau des zones d’activité de la wilaya, demeurent inoccupés, quand ils ne sont pas carrément détournés à d’autres fins.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!