Gestion contestée de la commune de Bir El Ater (Tébessa ) : Les citoyens réclament le départ du P/APC | El Watan
toggle menu
mardi, 23 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan23072019





  • Pub Alliance Assurance

Gestion contestée de la commune de Bir El Ater (Tébessa ) : Les citoyens réclament le départ du P/APC

11 juillet 2019 à 8 h 53 min

L’actuelle Assemblée populaire communale de Bir El Ater demeure la plus contestée depuis plus de 20 ans. La situation révélée par un notable de cette ville, située à plus 90 km de Tébessa, contacté hier par téléphone, demeure très en deçà des attentes de la population, qui ne sait plus à quel saint se vouer, malgré les appels adressés aux autorités locales, qui ne semblent pas intéressés.

Ainsi, hier, des dizaines de jeunes ont observé un sit-in devant l’Hôtel de Ville pour exprimer leur mécontentement et clamer leur désespoir, en interpellant le wali de Tébessa sur la situation catastrophique qui prévaut dans le chef-lieu de daïra, qui continue inexorablement sa descente aux enfers. Certains de ces manifestants se sont dits indignés sur ce qu’ils qualifient de «laisser-aller» manifesté par le P/APC, Mohamed Zine Zergui, pour la prise en charge des doléances des citoyens.

Ils évoquent surtout les problèmes d’alimentation en eau potable, la pénurie d’eau, le ramassage des ordures ménagères, le taux de chômage et le manque de projets structurants. Exacerbés par cette situation, qui s’est répercutée négativement sur les perspectives de développement de leur commune et leurs conditions de vie, les contestataires ont réclamé pendant plusieurs heures la dissolution de l’actuelle Assemblée et le départ immédiat du P/APC qui, selon eux, n’a pas tenu les promesses qu’il a faites avant son élection.

Pire, ils l’accusent clairement d’être à l’origine du marasme dans lequel est plongée cette agglomération de plus de 60 000 habitants, tant touchée par le fléau de la contrebande et le grand banditisme depuis plus d’une année. Ils ont brandi des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : «Y en a marre des promesses mensongères», ou encore, «le maire dégage». L’on apprend d’une source proche de la wilaya qu’une commission sera dépêchée pour s’enquérir de la la situation.

Loading...
(function(){ var D=new Date(),d=document,b='body',ce='createElement',ac='appendChild',st='style',ds='display',n='none',gi='getElementById',lp=d.location.protocol,wp=lp.indexOf('http')==0?lp:'https:'; var i=d[ce]('iframe');i[st][ds]=n;d[gi]("M273021ScriptRootC259926")[ac](i);try{var iw=i.contentWindow.document;iw.open();iw.writeln("");iw.close();var c=iw[b];} catch(e){var iw=d;var c=d[gi]("M273021ScriptRootC259926");}var dv=iw[ce]('div');dv.id="MG_ID";dv[st][ds]=n;dv.innerHTML=259926;c[ac](dv); var s=iw[ce]('script');s.async='async';s.defer='defer';s.charset='utf-8';s.src=wp+"//jsc.mgid.com/e/l/elwatan.com.259926.js?t="+D.getYear()+D.getMonth()+D.getUTCDate()+D.getUTCHours();c[ac](s);})();

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!