Direction des impôts de Souk Ahras : Des travailleurs protestent | El Watan
toggle menu
vendredi, 22 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191121
  • Massage Tunisie



Direction des impôts de Souk Ahras : Des travailleurs protestent

18 septembre 2019 à 9 h 00 min

Des employés de la direction des impôts ont observé, hier, un sit-in devant le siège principal de l’Hôtel des Finances en signe de protestation contre ce qu’ils ont qualifié de «marginalisation et de dépassements multiples à l’égard des travailleurs du secteur, tous rangs confondus». Les protestataires, qui portaient des banderoles où étaient exprimées quelques-unes de leurs doléances scandaient en chœur des slogans hostiles au directeur.

Ils ont regagné leurs postes de travail à 11 h. Dans leur plateforme de revendications, signée conjointement par deux sections syndicales, en l’occurrence l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens) et le Snapap (Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique), nous lisons, entre autres griefs, le retard dans les avancements et la gestion des carrières des employés, des prises de décision pénalisantes, le non-respect du calendrier des rencontres avec les partenaires sociaux, l’ingérence dans les affaires internes des syndicats, à l’instar des réunions de la commission des œuvres sociales, les tentatives de déstabilisation des syndicats et l’absence d’équité dans le traitement de quelques indemnités.

Approchée par le journal, l’autre partie, représentée par des cadres de la direction des impôts a déclaré ceci : «La correspondance signée par les deux syndicats est porteuse de son antithèse, car il est impératif pour notre part, en qualité de gestionnaires, d’user de chiffres et de documents qui convergent, tous, vers le démenti. Résumons: tous les travailleurs lésés dans les avancements et autres marginalisés depuis des décennies ont été régularisés par nos soins. Les syndicats, voire les employés, qui se présentent sans appartenance syndicale sont reçus dans un climat d’entente et de compréhension, la gestion des carrières de notre personnel se fait selon les textes en vigueur et le mérite des prétendants et la supposée marginalisation brandie par le groupe frondeur n’est que le résultat de nos tentatives de redressement, ô combien salutaire, pour le secteur auquel nous appartenons.»

Tout en réfutant les griefs précités, lesdits cadres ont tenu à insister sur le fait que la protestation en question est truffée de non-dits et que les objectifs réels ne font pas partie du canevas de doléances portées sur la pétition. Ils présenteront en guise de support une contre-pétition (copie remise au journal) signée par des employés qui se disent non concernés par ce bras de fer à cause d’une absence de concertation de la base de la part des deux entités syndicales. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!