Tébessa : Des robinets à sec dans plusieurs quartiers | El Watan
toggle menu
lundi, 18 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Tébessa : Des robinets à sec dans plusieurs quartiers

13 octobre 2021 à 10 h 00 min

Cela fait plusieurs jours que de nombreux quartiers de la ville de Tébessa sont privés d’eau potable. Et la cause simple. Il s’agit d’une fuite au niveau du forage situé à la zone d’activité. Par manque de compétences et de moyens, les services de maintenance de l’Algérienne des eaux (ADE) n’arrivent toujours pas à rétablir la situation. La pénurie d’eau à Tébessa n’est plus tributaire de la saison estivale, mais elle dure toute l’année.

Ce déficit en matière d’eau potable touche toutes les régions de la wilaya. Bien que le problème ait été résolu dans pratiquement toutes les wilayas qui enregistraient auparavant un déficit hydrique, à Tébessa, le pauvre citoyen, qui est déjà affaibli par le pouvoir d’achat en érosion continuelle, est épuisé par cette crise qui vient s’ajouter à la liste des problèmes vécus au quotidien. D’anciens cadres de la direction de ressources en eau et de l’Ex-EPDIMIA rencontrés par El Watan affirment que la région recèle une importante quantité d’eau et que cette pénurie n’est pas due au manque d’eau, mais à sa gestion, montrant ainsi d’un doigt accusateur l’ADE l’accusant de mauvaise gestion.

Ces derniers sont même allés exhorter le ministre des Ressources en eau d’ouvrir une enquête. «À Tébessa, c’est l’anarchie totale dans la distribution de l’eau qui pose problème», a fait savoir un ancien cadre de l’ADE. Face à une telle situation, certains habitants se sont vus obligés de se tourner vers les propriétaires de citernes pour s’approvisionner en eau. Face au silence des autorités pour régler ce problème, la population se trouve livrée à elle-même devant une situation qui demeure très inquiétante.

Lors de sa visite à Tébessa au mois d’avril dernier, le ministre des Ressources en eau, Mustapha Kamel Mihoubi avait ordonné aux responsables du secteur de l’hydraulique de prendre en charge les besoins en eau de la population. Malgré ces recommandations, les habitants des communes d’Ouenza, Boukhadra, Méridj, Morsott et El Ouinet qui devaient s’alimenter en eau potable depuis le barrage d’Ouldjet Mallegue vivent toujours le même problème à cause d’une panne survenue à la station de pompage mise en service lors de la visite du ministre.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!