Biodiversité : Les parcs culturels élargis à des OECM | El Watan
toggle menu
jeudi, 02 décembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Biodiversité : Les parcs culturels élargis à des OECM

04 octobre 2020 à 10 h 10 min

Mercredi, l’Assemblée générale des Nations unies, convoquée par son actuel président, le Turc VolkanBozkir, pour le premier sommet de l’ONU sur la biodiversité, a reconnu les 5 parcs culturels algériens (Tassili, Ahaggar, Atlas saharien, Gourara et Tindouf) comme «Autres mesures efficaces de conservation par zone» (OECM).

Ce sont ainsi plus d’un million de kilomètres carrés qui deviennent «une zone géographiquement définie autre qu’une aire protégée, qui est régie et gérée de manière à obtenir des résultats positifs et durables à long terme pour la conservation in situ de la biodiversité, avec les fonctions et services écosystémiques associés et, le cas échéant, culturels, spirituels, socioéconomiques et autres valeurs pertinentes au niveau local», définition donnée en 2018 par la convention sur la biodiversité (CDB, Rio 1992). «Cette reconnaissance souligne l’indissociabilité entre les biens culturels existants et leur environnement naturel», commente Imen Meliane, vice-présidente de la Commission des aires protégées (CMAP) de l’Union mondiale de la nature (UICN) qui félicite «l’équipe algérienne qui a travaillé pour finaliser cet objectif».

Un objectif local qui s’inscrit dans les objectifs mondiaux, notamment ceux dits de Aïchi, sous-préfecture japonaise où a été adopté en octobre 2010, le Plan stratégique pour la biodiversité 2010-2020. Et plus spécialement le Principe 11 pour lequel les parties se sont notamment entendues pour réduire au moins de moitié, ou lorsque c’est possible à près de zéro, le taux de perte d’habitats naturels, y compris les forêts avec la sauvegarde de 17% des zones terrestres et des eaux continentales et pour 10% des zones marines et côtières. Ainsi donc, l’Algérie vient de faire reconnaître près de la moitié du territoire du plus grand pays d’Afrique comme une aire protégée pour y conserver la biodiversité sur place, dans son milieu. Encore un classement pour le prestige avec des engagements conventionnels qui comme les précédents dans le genre ne pourront pas être tenus.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!