Bettina Heinen-Ayech hôte des Bibans | El Watan
toggle menu
mardi, 27 septembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

La Maison de la Culture de Bordj Bou Arréridj est fière d’organiser la 6e édition du Salon des arts qui se déroule du 11 au 16 avril au complexe culturel Aïcha Haddad et à l’annexe de la commune de Belimour.

Bettina Heinen-Ayech hôte des Bibans

14 avril 2015 à 10 h 00 min

Ce sixième festival accueille, pendant une semaine, une cinquantaine d’artistes-peintres et sculpteurs de plusieurs wilayas. Les organisateurs du salon ont fait appel à une pro de ces disciplines. L’invitée d’honneur du côté des métiers d’art n’est autre que madame Bettina Heinen-Ayech, dont les œuvres sont d’un raffinement hors du commun.

«Ce festival est dédié aux arts et à la création contribue, en cette période de l’année, et avec d’autres manifestations artistiques et culturelles à l’animation de la ville de Bordj Bou Arréridj. Il vise la promotion de l’art contemporain dans la région en particulier et dans tous le pays en général», indique le directeur de la Maison de la culture de Bordj Bou Arréridj, Guemihi Touhami.

Cette sixième édition, qui se veut un lieu de rencontre et d’échange entre les artistes plasticiens algériens, s’assigne pour objectif principal, selon les organisateurs, de contribuer à consolider les relations culturelles, artistiques et touristiques entre les régions de l’Algérie. Cette exposition comporte notamment les œuvres de tous les plasticiens participant à cette manifestation dont l’invitée d’honneur Bettina, qui y expose une dizaine de tableaux. «J’apprécie beaucoup ce genre de manifestations qui réunit des artistes de différents styles, qui sont venus de plusieurs régions du pays», révèle-t-elle.

Cette femme amoureuse de l’Algérie, est née le 3 septembre 1937 à Solingen (Allemagne), ville réputée pour sa fabrique de coutellerie. Bettina Heinen-Ayech vivra dans une famille d’artistes et d’intellectuels, son père, journaliste et poète, et sa mère, une femme esthète et cultivée, ainsi que le grand peintre et écrivain Erwin Bowien, un ami de la famille.

A l’Ecole des beaux-arts de Cologne, elle apprendra avec le professeur Otto Gester les fresques murales et les nus de 1954 à 1957. Durant une période de 1957, elle fréquentera l’Académie des beaux-arts de Munich, où elle s’intéressera aux fresques murales et au portrait avec le professeur Hermann Kaspar. De 1957 à 1958 à l’Académie royale des beaux-arts de Copenhague (Danemark), avec le professeur Paul Soerensen, elle peindra les paysages scandinaves, subjuguée surtout par le soleil de minuit.

A la faveur d’une bourse d’études décernée par le ministère de la Culture, elle voyagera à Paris en compagnie de son maître Erwin Bowien, où elle apprendra une foule de choses, elle connaîtra Abdelhamid Ayech et la cause algérienne, qu’elle épousera plus tard (les deux). Le public est donc invité à venir admirer des peintures et sculptures, des vitraux, de la céramique et porcelaine et bien plus encore.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!