toggle menu
mercredi, 14 novembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Assainissement et aménagement urbain à Souk Ahras

Absence remarquée des comités de quartier

06 novembre 2018 à 0 h 00 min

L’aménagement urbain et l’entretien des cités résidentielles de la ville de Souk Ahras sont encore une fois la cible des autorités locales qui viennent de lancer une série d’opérations d’assainissement et d’embellissement ayant déjà touché plusieurs quartiers.

Des terrains vagues aplanis et d’autres débroussaillés, des rues et des routes obstruées par des constructeurs illicites ont retrouvé leur vocation et les campagnes de volontariat organisées dans ces mêmes cités ont relativement produit les effets escomptés, malgré la démission des citoyens et l’absence des comités de quartier fantoches.

«Nous avons eu plusieurs sorties du genre depuis bientôt une année et le constat est le suivant: une responsabilité certaine dans l’insalubrité des cités exacerbe leurs habitants et ternit l’image de la ville en tant qu’espace de cohabitation et d’épanouissement, la responsabilité est partagée entre la commune et le citoyen, dans la mesure où ce dernier provoque parfois des situations de blocage, citons à titre d’exemple la cité Haï Echahid, où une grande partie des extensions ont été réalisées sur des biens de l’Etat, d’où un plan totalement déformé et des terrains vagues accaparés illégalement et laissés à bon escient en désuétude», a déclaré un élu de l’APC.

Assainir le foncier pour ensuite responsabiliser les autres parties.A la cité Badji Mokhtar, où de tels écueils sont posés avec moins d’acuité, le wali de Souk Ahras a donné instruction pour le lancement d’une opération de raccordement au réseau électrique d’un montant de 16 milliards de centimes et une deuxième concernant l’introduction du gaz pour les cités de construction récente avec une enveloppe estimée à 14 milliards de centimes.

La direction des travaux publics, l’Algérienne des eaux et plusieurs autres parties responsables ont été impliquées pour réhabiliter et mieux gérer le réseau routier, les canalisations des eaux usées et l’alimentation en eau potable, entre autres tâches.

Au lotissement Medjerda, le premier responsable de la wilaya s’est enquis des commodités existantes et mis l’accent sur le suivi permanent et la réalisation des projets dans les délais impartis. C’est ce même lotissement qui a connu la réhabilitation de 6 kilomètres de chaussée. Plusieurs autres opérations suivront celles qui sont déjà en cours de réalisation, croit-on savoir auprès des directions concernées.  

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!