L’abattage d’Un chien errant rapporte 3000 DA : Une nature en déliquescence | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Tipasa

L’abattage d’Un chien errant rapporte 3000 DA : Une nature en déliquescence

18 août 2019 à 8 h 56 min

Un EPIC (Etablissement public à caractère industriel et commercial) de la wilaya, chargé de gérer les CET, fonctionne au ralenti. Il est menacé de fermeture en raison du déficit des infrastructures, de surcroît avec l’installation de la crise financière et économique qui étouffe l’économie nationale. Les employés de cet EPIC sont menacés de chômage.

Des dizaines de milliers de tonnes de diverses ordures et déchets, solides et liquides, sont produits par les habitants et les entreprises économiques qui évoluent sur l’ensemble du territoire de la wilaya côtière de Tipasa, d’une superficie avoisinant les 1710 km2, créant un véritable problème de pollution.

Ni la mer, ni le littoral, ni les plages, ni les forêts, ni les localités urbaines et rurales, ni les agglomérations secondaires, ni les douars ne sont épargnés par cette «grosse vague» destructrice de la nature. Le déficit criant en moyens de ramassage, la fermeture des CET, l’inexploitation des hangars de tri, l’incapacité de la wilaya de réaliser d’autres sites pour recevoir, trier les ordures et mettre en valeur les emballages et les déchets, menacent cet opérateur de la wilaya de disparition.

La riche wilaya de Tipasa est pourvue de paysages naturels paradisiaques, malheureusement violés et agressés par les entreprises et les humains. La faune et la flore marine et le domaine forestier ne cessent de se réduire. L’extinction progressive de ces richesses est annoncée à cause de l’inconscience de l’homme. En ces difficiles moments, cette entreprise de wilaya a trouvé un nouveau créneau pour payer ses employés. Parce qu’elles sont dans l’incapacité d’abattre les chiens errants qui menacent leurs administrés, les APC ont signé des conventions avec l’opérateur de la wilaya (EPIC, ndlr), chargé de la mise à mort des bêtes errantes et la démoustication. Un chien errant empoisonné rapporte 3000 DA.

Une rotation de démoustication dans un site rapporte 5000 DA. Empoisonner un chien errant pour 3000 DA, effectuer une rotation de démoustication pour 5000 DA dans un environnement naturel féerique (mer, littoral, forêt) en déliquescence, telle est l’image qui retient l’attention pour la wilaya de Tipasa en 2019. Un triste état des lieux qui se perpétue à ce jour, dans un territoire éclaboussé par des scandales, malheureusement, ces gestionnaires demeurent parrainés par les forces d’«en haut». Ce sera la triste image qui ne change pas dans cette wilaya trop convoitée.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!