Barrage Boukourdane (Tipasa) : Où en est-on avec le projet des espaces récréatifs ? | El Watan
toggle menu
mardi, 25 février, 2020
  • thumbnail of elwatan25022020
  • Stream système



Barrage Boukourdane (Tipasa) : Où en est-on avec le projet des espaces récréatifs ?

14 janvier 2020 à 9 h 00 min

Beaucoup de bruit avait été produit dans un récent passé, de surcroît à l’occasion de la visite officielle de l’ex-ministre des Ressources en eau (MRE) dans la wilaya de Tipasa, issu du gouvernement d’Ahmed Ouyahia, sur la création des espaces récréatifs au niveau des barrages.

Tipasa dispose à présent d’un barrage opérationnel, dans l’attente de celui de Kef Eddir (Damous), qui n’est pas près de fonctionner. L’entreprise de Haddad, détentrice du marché qui comprend la mise en place de la conduite de transfert de l’eau d’un linéaire de 110 km, la construction d’une station de traitement des eaux d’une capacité de 210 000 m3/jour, la réalisation de 13 stations de pompage et de 12 réservoirs est à l’arrêt. Le montant de cet autre marché attribué à l’entreprise de Haddad avoisine le montant faramineux de 2085 milliards de centimes.

Le hirak (soulèvement populaire) avait empêché un autre scandale. Selon nos sources, l’ex-président du FCE devait sous-traiter ce marché avec un groupe d’entreprises turques. Les secteurs des forêts et du tourisme de la wilaya de Tipasa avaient présenté à l’ex- membre du gouvernement (MRE, ndlr) un plan conçu et étudié dans le but de créer et développer les activités récréatives au profit des familles et les jeunes des wilayas environnantes au barrage.

L’installation des chalets de types mobiles homes, la construction de plages artificielles, initition aux sports aquatiques, à la planche à voile, au canoë kayak, à la pêche, la piscine, la création d’un aquaparc, un minigolf, un circuit karting, une aire de jeux pour les enfants, une piétonnière aménagée. Le projet devait s’articuler ainsi sur plusieurs zones afin de produire des animations sportives et de détente pour inviter les familles à s’évader et à se reposer au niveau du barrage de Boukourdane, un paysage naturel féerique.

L’idée de préserver l’environnement naturel demeure l’obligation principale pour les gestionnaires des activités sportives et de loisirs, y compris «pour les clients». Le présentateur du projet avait annoncé l’existence d’une superficie de 65 000 m2 pour abriter le projet.

Quant au parking pour les véhicules des visiteurs, il était prévu l’aménagement d’une surface globale de 85 000 m2. En ce début d’année 2020, où en est-on avec ce projet qui devait voir le jour au barrage de Boukourdane ? Les responsables de la wilaya de Tipasa (tourisme, forêts) qui avaient annoncé en grande pompe l’idée de ce projet créateur d’emplois et de richesses ne sont plus à leurs postes !



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!