RND de Blida : Plusieurs militants déçus par une décision d’Ouyahia | El Watan
toggle menu
lundi, 27 mai, 2019
  • thumbnail of elwatan20190527

RND de Blida : Plusieurs militants déçus par une décision d’Ouyahia

29 janvier 2019 à 10 h 00 min

Des militants prêts à déchirer leur carte d’adhésion. 167 élus du RND gèlent leurs activités.

Un sénateur qui pleure en pleine réunion pour exprimer sa «désespoir» par rapport à ce qu’il qualifie de «graves dépassements secouant le parti d’Ouyahia», des militants qui se disent prêts à déchirer leur carte d’adhésion, d’autres avouant que leur parti est commandé à distance par les «gens de la chkara»…Cela s’est passé samedi dernier, lors d’une réunion des militants de ce parti à Blida, en réaction au limogeage, deux jours auparavant, du SG du RND de Blida et pour dire non à une «machination machiavélique».

La nouvelle, qui a été mal «digérée» par la base militante, constitue un fait unique dans les annales du RND. Pour l’occasion, un communiqué pour dénoncer l’écart, jugé sans fondement valable, du SG du RND de la wilaya de Blida a été étabi. «Il a pourtant fait ses preuves sur le terrain. Le RND a raflé plusieurs sièges lors des différentes joutes électorales. Récemment, et grâce au travail efficace de Mohamed Bouchelaghem, nous avons pu décrocher un siège au Sénat.

L’on se demande sur quelle base Ouyahia a pris une telle décision, pas du tout attendue de sa part», dénoncent-ils. «Nous dénonçons avec fermeté cet écart et avons décidé de geler toutes les activités de nos élus à l’échelle de la wilaya de Blida», a-t-on insisté. Le hic est que la rencontre en question a été retransmise en direct sur la page officielle du RND de Blida, un fait unique en son genre, dans la mesure où les militants avaient affiché leur «mécontentement» par rapport à l’agissement de leur «leader», au lieu de le défendre.

«Ouyahia devait au moins avoir recours à la base militante pour trancher. Avec sa décision, il a massacré l’unité partisane du RND à Blida. En plus, il a nommé une personne qui ne fait surtout pas l’unanimité», dénonce un militant. «Y en a ras-le-bol de la ch’kara, y en a marre de la corruption», crie, en sanglots, Lyes Achour, fraîchement élu sénateur de la wilaya de Blida.

Pour lui, ce sont des personnes influentes, issues de la mafia politico-financière et proches d’Ahmed Ouyahia qui imposent des noms à ce dernier. A la fin de la réunion, les militants présents (environ une centaine) avaient menacé d’une démission collective, si aucune mesure n’est prise par rapport à leurs revendications, soit la reconduction du désormais ex-SG du RND de Blida à son poste, ou des explications «convaincantes» d’Ahmed Ouyahia par rapport à sa décision.

Une chose est sûre, les 167 élus du RND de Blida (APCet APW) ont décidé, à l’unanimité, de geler leurs activités, que ce soit au sein des différentes assemblées ou au niveau du parti jusqu’à ce qu’Ahmed Ouyahia leur explique les motifs du limogeage, apprend-on d’un élu d’une APC.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!