Redouane Arouni : L’architecte ambitieux | El Watan
toggle menu
mercredi, 29 juin, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Redouane Arouni : L’architecte ambitieux

29 décembre 2021 à 10 h 02 min

Influencé par son frère architecte durant son adolescence, Redouane Arouni a suivi son chemin professionnel. «A 14 ans, c’était mon idole en quelque sorte. J’ai baigné, avec lui, dans le monde des plans architecturaux. Une passion de jeunesse, forcée par l’ambiance familiale, devenue aujourd’hui mon métier», raconte celui qui vient de recevoir le deuxième Prix national d’architecture.

Agé de 37 ans, diplômé de l’institut d’architecture de Blida en 2007, son mémoire d’études était relatif au plan d’aménagement de la ville de Tipasa. En 2008, le thème intéresse la revue Vie et villes. Et le prix qu’il a eu récemment a un rapport avec ses recherches de fin d’études. «La base c’était l’aménagement de Tipasa, et le projet qui nous a permis de décrocher le deuxième Prix national concerne l’aménagement d’un site sous forme de pente dans la même ville.

Il a été question, au début, d’y construire un mur de soutènement. Mais l’agence foncière locale a lancé un avis d’appel d’offres pour y bâtir un ensemble urbain. Nous avons soumissionné et nous avons eu le marché. Notre défi était de transformer un terrain pas très grand et instable en un genre de complexe urbain, beau esthétiquement, utile et répondant aux normes.»

Le projet urbain en question, livré en 2020, est un ensemble résidentielle avec équipement intégré. Il contient 169 logements promotionnels haut-standing, de commerces destinés essentiellement à l’artisanat, d’une esplanade… le tout peint en blanc pour rester en harmonie et en intégration avec l’ambiance du complexe touristique de Matarès, situé en face.

À partir des balcons et fenêtres, le résidant peut contempler la couleur azur de la Méditerranée, la blancheur du complexe Matarès, œuvre de Fernand Pouillon, et de loin les monts de Chenoua. Et c’est ce projet qui a été choisi localement (Tipasa) pour représenter cette wilaya au concours national d’architecture. «Nous avons participé au concours et on a eu le deuxième Prix du Premier ministre, remis par son représentant, le ministre des Travaux publics pour notre travail concernant une meilleure intégration au site, la hiérarchisation de l’espace, l’utilisation de matériaux nouveaux et une parfaite réalisation (assurée par une entreprise turque).»

Pour lui, il s’agit d’une belle consécration à l’occasion du 10e anniversaire de la création de son bureau d’études.

Une carrière à l’internationale

Ayant émigré aux Emirats arabes unis pendant trois ans, Redouane Arouni a eu la chance de travailler dans son domaine et a pu parfaire ses connaissances dans ce pays à l’architecture futuriste. Et il a surtout contribué à l’étude de la première tour circulaire au monde, du premier circuit de Formule 1 ainsi que de la première ville écologique au monde, située pas loin de l’aéroport d’Abu Dhabi.

De retour au pays en 2011, il fonde, à Blida, un bureau d’études (A&B – Architects), où sont associés avec lui son frère architecte, fort de son expérience dans une multinationale en Algérie, et un ancien enseignant universitaire dans le domaine (Benai Khaled), ayant aussi à son actif une longue expérience professionnelle au Canada.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!