Formation professionnelle à Blida : Les inscriptions prolongées jusqu’au 15 octobre | El Watan
toggle menu
mercredi, 13 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan13112019


Formation professionnelle à Blida : Les inscriptions prolongées jusqu’au 15 octobre

02 octobre 2019 à 9 h 00 min

Il y a 2655 postes pédagogiques en mode présentiel et 4870 postes en mode apprentissage, 265 en passerelle, pour le stagiaire déjà diplômé qui aspire à avoir un diplôme plus gradé.

La rentrée officielle du secteur de la formation et de l’enseignement supérieurs s’est déroulée dimanche dernier dans les 48 wilayas du pays.

A Blida, ce secteur a offert 11 056 postes pédagogiques pour les nouveaux stagiaires, avec comme nouveauté, l’introduction de quatre nouvelles spécialités qui sont : technicien supérieur en tourisme, option réception, à l’Institut national spécialisé en formation professionnelle de la route de Beni Tamou (ex-Cfa) ; technicien en mécanique du motocycle, au Cfpa de Boufarik ; technicien supérieur en domotique, à l’Insfp, ex-19 Juin et agent transitaire à l’école privée Khibra Academy.

Pour la formation par le mode présentiel, les cours sont déjà entamés, mais ils restent les nouveaux stagiaires qui ont opté par le mode apprentissage. Ces derniers doivent trouver une administration ou entreprise capable de les prendre en charge pour le volet pratique. Pour être plus clair, leur formation se fait par alternance, soit théorique et pratique en même temps.

Dans le langage des chiffres, il y a 2655 postes pédagogiques en mode présentiel et 4870 postes en mode apprentissage, 265 en passerelle, pour le stagiaire déjà diplômé qui aspire à avoir un diplôme plus gradé (technicien qui veut devenir technicien supérieur par exemple), 185 formations diplômantes en cours du soir, 567 offres de formation émanant des établissements privés dans divers domaines, 390 places destinées aux femmes au foyer, 100 offres pour les prisonniers, ainsi que 1623 offres concernant les cours du soir à courte durée (de un à six mois de formation).

Par ailleurs, les inscriptions relatives à la rentrée professionnelle de septembre 2019 ont été prolongées jusqu’au 15 octobre prochain, a annoncé dimanche à partir de Blida le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Dada Moussa Belkhir.

«Le délai des inscriptions fixé pour le 22 septembre a été prolongé jusqu’à la mi-octobre en raison de l’importante demande exprimée sur les différents établissements de la formation professionnelle du pays», a-t-il indiqué dans une déclaration rapportée par l’APS.

Il a expliqué que la décision prise de prolonger le délai des inscriptions est de «permettre au plus grand nombre possible de jeunes d’avoir une opportunité de formation au niveau des différents établissements du secteur de la formation professionnelle du pays».

S’agissant du baccalauréat professionnel, le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels a affirmé que le «parachèvement est à 70%» par rapport à la plateforme inhérente au projet, tout en ajoutant que «le cadre juridique est finalisé. Il ne reste que certains détails techniques».

Maintenance des ascenseurs, un métier d’avenir

Toujours lors de son récent déplacement à Blida, le ministre a fait savoir que la première spécialité programmée à l’introduction au niveau de l’ensemble des CFPA et Instituts de l’enseignement professionnel (IEP) du pays sera la maintenance des ascenseurs, expliquant ce choix par le «grand nombre de projets de logements recensés à travers le pays».

En visitant l’Institut de l’Enseignement professionnel (IEP) de Beni Merad, un exposé lui a été présenté concernant l’ouverture, pour la première fois, d’une spécialité de formation en maintenance des ascenseurs, en coordination avec le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme.

Sur place, Dada Moussa Belkhir a salué cette expérience «pilote», exprimant son souhait quant à sa «généralisation future à l’ensemble des wilayas, en accordant la priorité à celles comptant d’importants projets de logements», a-t-il souligné.

Selon les informations fournies au ministre, cette nouvelle spécialité (maintenance des ascenseurs) ouvre droit à la création d’entreprises privées (par des diplômés) avec le soutien de l’Ansej (Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes), outre leur recrutement par des entreprises privées et publiques accusant un manque en la matière.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!