Décès de Mohamed Benkhedda : Blida perd son notable | El Watan
toggle menu
lundi, 18 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Décès de Mohamed Benkhedda : Blida perd son notable

20 juin 2021 à 9 h 00 min

Parti sur la pointe des pieds, jeudi dernier, à l’âge de 97 ans, Mohamed Benkhedda, ancien directeur d’école, aura marqué des générations d’élèves qui ont trouvé en lui l’homme pédagogue et engagé pour un enseignement de qualité.

A la tête de l’école primaire Ben M’rah, située au cœur de Blida, pendant presque 30 ans, le défunt, toujours le sourire aux lèvres et d’une politesse irréprochable, était considéré comme étant l’un des notables de la ville tellement il a tant donné à sa ville ! Frère de Benyoucef Benkhedda, célèbre homme politique et président du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), son combat contre le colonialisme se faisait surtout avec la propagation du savoir et des consciences.

«Je suis très attristée par cette si brutale nouvelle. Allah yerahmou. Un homme qui a marqué de son bâton de craie plusieurs générations d’enfants et d’enseignants. L’Ecole algérienne perd un de ses plus valeureux enseignants. Un pionnier de l’éducation ayant embrassé cette carrière dans les années 1950. Il m’avait confié que le ministère français de l’Éducation lui avait proposé en 1960 de s’installer en France en tant que chef d’établissement. Il avait prestement refusé cette offre préférant continuer le combat éducatif au service de son pays bientôt indépendant.

Que Dieu l’accueille en Son Vaste Paradis», témoigne, les larmes aux yeux, Mme Koriche, enseignante de français aujourd’hui à la retraite. «Je me souviens de l’époque où il préparait sa retraite, il se consacrait pleinement à préparer sa relève, en léguant tout son savoir et en transmettant sa fine pédagogie à son successeur, en l’occurrence Mme Boudiaf. En tant qu’enfant, j’admirais cette complicité pédagogique et cette modestie venant d’un maître à son disciple.

Et c’était vers 1987», se souvient un ancien élève de l’école Ben M’rah. Ayant commencé sa brillante carrière d’instituteur dans les villes de Relizane, Chlef et Alger, le défunt a été désigné directeur d’école dans sa ville (Blida) de 1962 à 1988. Après sa retraite et une longue période de loyaux services, il avait ouvert une librairie à l’ex-rue Tirman, une autre manière, pour lui, de transmettre la science et le savoir… comme un instituteur !


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!