Créances de Sonelgaz et de l'ADE : Le wali de Blida veut donner l'exemple | El Watan
toggle menu
dimanche, 05 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan05072020




Créances de Sonelgaz et de l’ADE : Le wali de Blida veut donner l’exemple

01 septembre 2019 à 9 h 00 min

Je lance un appel à Sonelgaz et à l’Algérienne des eaux. Si vous jugez que les services de la wilaya sont de mauvais payeurs, je vous exhorte à nous couper le courant électrique et l’eau.

Nous n’avons pas la prétention d’être mieux ou au-dessus des autres. Il faut juste éviter la politique des deux poids deux mesures», a insisté, mercredi dernier, Youcef Chorfa, wali de Blida, lors d’une réunion de travail consacrée à la rentrée scolaire. Et de poursuivre : «Je vous conseille juste d’éviter les services vitaux ayant un lien direct avec le citoyen, comme ceux de la biométrie.»

Cet appel intervient au moment où l’ADE et Sonelgaz sont «étouffés» par des dettes engendrées par des particuliers, des entreprises ou des administrations publiques. Rien que pour l’exemple, l’Algérienne des eaux de la wilaya de Blida croule sous les créances depuis plusieurs années. Le montant arrêté à ce jour s’élève à environ 200 milliards de centimes, nous a confié le nouveau directeur de l’ADE de la wilaya de Blida. Cet établissement public à vocation commerciale a hérité d’une lourde situation liée aux factures impayées par les collectivités locales depuis que ces dernières géraient la distribution de l’eau. Le wali de Blida voulait-il donner le «bon exemple» pour que la consommation de l’eau et de l’électricité soit optimisée et pour que les factures soient payées à temps à travers une gestion optimale des deniers publics?

Des directives fermes

Boufarik a bénéficié, il y a quelques années, d’un projet de construction d’un hôpital Mère et enfant. Mais ce projet a été annulé pour une histoire de restriction budgétaire et de crise financière, et ce, avant qu’il ne soit débloqué à nouveau. Le wali a donné des directives fermes aux responsables concernés par ce projet pour accélérer les procédures afin de lancer les travaux dans les meilleurs délais. «Il s’agit d’un projet important pour notre wilaya. Il permettra, à coup sûr, de désengorger la maternité de Hassiba Ben Bouali de Blida, laquelle se trouve dépassée par le nombre important d’accouchements et de visites quotidiennement».

Pour rappel, l’ancien directeur de la santé et de la population de la wilaya de Blida, Ahmed Zenati, a déclaré au mois de février 2013 qu’à l’époque, «les études étaient achevées et il ne restait que la sélection de l’entreprise chargée de la réalisation du complexe en question». Plus de six ans après, le complexe Mère et enfant de Boufarik n’est toujours pas construit pour cause de gel ! Le dégel des projets liés au secteur de la santé est entré en vigueur et les autorités locales n’ont qu’à relever le défi pour le construire et soulager ainsi les maternités de la région qui connaissent un rush au quotidien.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!