Boufarik : Réaménagements au sein de l’exécutif de l’APC | El Watan
toggle menu
samedi, 14 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan14122019

  • Massage Tunisie


Boufarik : Réaménagements au sein de l’exécutif de l’APC

15 juin 2019 à 8 h 13 min

Des réaménagements ont eu lieu récemment au sein de l’exécutif de la commune de Boufarik, à majorité FLN, à l’issue d’une assemblée extraordinaire présidée par le P/APC, Bentakouka Nacer, et à laquelle ont pris part tous les membres élus.

Ainsi, Ahmed Hamdani, élu RND, devient vice-président chargé des travaux, en lieu et place de T. Azzi, démis de ses fonctions par le P/APC. Quant au poste de vice-président en charge des affaires sociales, il revient à Sid-Ahmed Guendouz, lui aussi élu RND, qui remplace désormais le démissionnaire, R. Berkane.

La tâche de vice-président chargé de l’agriculture est revenue à l’élu Soltani Sofiane, en remplacement de Mme Lebig Sadjia. Ce remue-ménage intervient dans l’exécutif communal après 19 mois d’activités, dont le rendement demeure toujours faible, vu le blocage de tous les projets inscrits sur la feuille de route établie par le P/APC et ses élus.

La majorité des membres de l’exécutif souhaitait depuis longtemps qu’un nouveau souffle soit apporté à l’action de l’ Assemblée.
Rappelons que l’APC de Boufarik est composé de 23 élus et est présidée par Bentakouka Nacer.

Ce dernier a affirmé avoir profité de cette réunion extraordinaire pour rappeler le rôle des élus, ces derniers ayant été choisis par les citoyens afin d’être à leur écoute et veiller à la bonne marche et au développement socio-économique et culturel de la commune.

Rappelons que le maire de Boufarik, lors du forum avec les journalistes de Blida (voir El Watan du samedi 25 mai 2019) a dénoncé la mauvaise gestion de certains élus, en les qualifiant de «mafia», étant la cause du blocage de toutes les opérations inscrites pour la commune de Boufarik. Donc, on attend d’autres changements dans un futur très proche, où des personnes compétentes doivent être au diapason et susceptibles d’apporter un plus à la ville.

C’est ce que souhaitent les citoyens boufarikois. «Certes, c’est une bonne mesure prise par le P/APC, mais il fallait faire ça bien avant, depuis déjà presque 19 mois rien n’a été fait à Boufarik, regardez de vous-mêmes la situation dans laquelle se trouve la ville, rien n’a changé, une dégradation totale, avec l’insalubrité, l’anarchie, l’informel et surtout l’état des routes.

Mais il reste quelques éléments à changer, car Boufarik est grande, il lui faut des gens compétents et ce n’est pas ce qui manque», déclare un des citoyens. Pour rappel, la commune de Boufarik a quatre annexes administratives, à savoir Sidi Aïd, Berriane, Haouch El Gros et la cité 18, où un délégué est désigné par le P/APC et qui fait office de représentant dans cette agglomération où il est toujours présent et à l’écoute des doléances des citoyens .


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!