Boufarik : L’usine de production du stylo d’insuline opérationnelle avant avril 2020 | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Boufarik : L’usine de production du stylo d’insuline opérationnelle avant avril 2020

12 janvier 2020 à 9 h 00 min

Lentrée en service de l’usine de production d’insuline (sous forme de solution injectable en stylo pré-rempli, destiné aux diabétiques), sise dans la commune de Boufraik (nord de Blida), interviendra au premier trimestre de l’année en cours» a déclaré à l’APS le directeur de l’industrie de la wilaya.

S’inscrivant dans le cadre d’un partenariat algéro-danois, entre les firmes pharmaceutiques Saidal et les laboratoires Novo Nordisk, connus pour être le leader mondial dans le domaine, le projet en question «est entré récemment en phase expérimentale, en perspective de sa mise en service officielle durant le premier trimestre de cette année», a indiqué Lotfi Rezzoug, directeur de l’industrie de la wilaya de Blida.

Il a, en outre, signalé l’inscription de ce nouveau projet devant contribuer à la «diversification du tissu économique local», a-t-il dit, au titre «de la stratégie du gouvernement, visant le développement de l’industrie pharmaceutique nationale afin de couvrir le marché national avec un produit fabriqué localement, et partant réduire sa facture d’importation», a-t-il ajouté.

Une fois opérationnelle, cette usine, première du genre à l’échelle de la wilaya (en termes d’activité), devrait assurer près de 150 postes de travail, dont une majorité au profit de diplômés universitaires, outre d’autres emplois indirects, a souligné le même responsable. Affecté d’une enveloppe de près de huit milliards de dinars, ce nouveau complexe de Boufarik, réalisé sur une assiette de trois ha, est doté d’une capacité de production annuelle de 12 millions d’unités d’insuline (sous forme de solution injectable en stylo pré-rempli).

Pour rappel, la pose de la première pierre de ce projet a eu lieu il y a deux ans (mars 2018) alors que son entrée en production devait avoir lieu au mois d’août 2019, mais il a connu du retard à cause, notamment, de certaines contraintes liées au refus de certains commerçants de libérer une partie de l’assiette destinée à l’implantation d’un parking.

Lors d’un déplacement du wali de Blida sur place (2019), le chef du projet avait déploré l’insuffisance de l’eau et de l’électricité pour les besoins du projet, outre le problème d’importation de certains composants des machines d’essais.

Cela avait poussé le wali de Blida à instruire les responsables de la commune de Boufarik en vue de réfléchir à un compromis, pour régler le problème avec les commerçants. Il a, également, donné son accord de principe pour le forage d’un puits artésien pour couvrir les besoins du projet en eau, tout en instruisant les responsables de la direction locale de Sonelgaz, en vue de le doter d’un transformateur électrique.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!