Boufarik : Le projet de réhabilitation de la salle Le Colisée relancé | El Watan
toggle menu
vendredi, 20 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan19092019





Boufarik : Le projet de réhabilitation de la salle Le Colisée relancé

24 août 2019 à 8 h 44 min

Faisant la fierté des Boufarikois, la salle de cinéma et de spectacles Metidja, ex-Le Colisée, connaîtra enfin une opération de réhabilitation, du moins d’après ce qui a été annoncé, dernièrement, au siège de l’APC de Boufarik, par le premier magistrat de cette commune.

«Notre défi est de rouvrir cette belle salle et ce chef- d’œuvre qui constitue un patrimoine de la ville», a-t-il déclaré lors de la présentation du programme de réhabilitation établi par un bureau d’études spécialisé dans le patrimoine immobilier. Et de poursuivre : «Il s’agit là d’expliquer aux élus et responsables concernés cet avant-projet en attendant sa validation.»

L’architecte, représentant du bureau d’études, a informé l’assistance que la salle Le Colisée a été inaugurée en 1931, en remplacement de l’ancien Théâtre de la ville, érigé au XIXe siècle.

«Les premiers travaux de réhabilitation ont eu lieu en 1992, soit il y a 27 ans», rappelle-t-il. Aujourd’hui, vu l’abandon de la salle depuis plusieurs années, c’est surtout le problème d’étanchéité et des infiltrations d’eau qui posent problème. La dégradation de la bâtisse est due aux aléas du temps et à la  «bêtise humaine».

Mais l’architecte rassure : «La structure ne menace pas ruine, elle comporte notamment des planchers à voûtains, de la pierre et même du béton. On a détecté de petites fissures sur les murs et des matériaux métalliques remarquablement rouillés.» Le spécialiste du patrimoine regrette aussi le fait que les escaliers de secours de la salle soient démolis pour squatter les lieux.

Il y a aussi une partie de la bâtisse qui a été transformée en logement depuis une vingtaine d’années. Dans l’avant-projet de réhabilitation figure aussi l’aménagement d’un accès aux personnes aux besoins spécifiques, la rénovation de toute l’installation électrique, le renouvellement des sièges et la préservation de l’aspect acoustique, et surtout le respect de l’authenticité de la salle. «Il ne s’agit pas de tout refaire, mais juste de réparer minutieusement, ou remplacer par du nouveau, quand il le faut.

L’ancien est noble et nous faisons de notre mieux pour le sauvegarder. Et Le Colisée mérite vraiment d’être classé après l’achèvement des travaux», insiste l’orateur.
Et là, le président de l’APC réplique : «Nous exigeons de vous un travail bien fait, de qualité et dans les normes. L’APC est prête à mettre le paquet, pourvu que notre

Colisée retrouve son lustre d’antan.»

Habib Abdelkrim, ancien directeur technique du Théâtre National Algérien (TNA) pendant 35 ans reconnaît que Le Colisée est une «belle salle, qui a vu le passage de plusieurs artistes de renom sur ses planches».

Enfin, il est utile de rappeler que le projet de réhabilitation de la salle Le Colisée date d’une dizaine d’années. Et il y avait même un budget spécial alloué pour ce projet. Mais l’opération de réhabilitation n’a pu être concrétisée, vu qu’une partie de la salle a été transformée en logement et occupée depuis une vingtaine d’années. L’affaire a traîné devant les instances judiciaires… Du coup, personne ne sait encore la date exacte de début des travaux.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!